L’Autre de Sylvie Le Bihan

L'autre

Editions Seuil – 200 pages
Littérature française

11 septembre 2011. Emma et Maria font parties, sans se connaitre, des invités d’honneur de la Maison Blanche pour les commémorations des attentats.
Debout sous le soleil de septembre, Emma est au plus mal. Mais est-ce son veuvage qui la fait tant souffrir ? Rien n’est moins sûr.
Strasbourg janvier 1996, Emma est insouciante, une séductrice capricieuse qui croque les hommes et les jette sans remords. Jusqu’au moment où elle rencontre l’Autre. Avec l’Autre, sa vie va prendre une tournure plus grave. Emma éprouvera au quotidien, dans les gestes les plus banals, que l’enfer existe.
Maria, quant à elle, épouse Pavlo, serbo-croate exilé de guerre, qui ne connait que la violence et la bat chaque jour.
La mort devient alors leur point commun, leur délivrance.

MON AVIS :

Premier roman de Sylvie Le Bihan, l’Autre raconte la tragédie de deux femmes qui se perdent par amour puis par crainte : d’affronter l’autre, de s’être trompées, des représailles.
L’Autre traduit le sentiment de nombreuses femmes, inquiétées, trompées, empreintes de culpabilité. Car c’est bien ce sentiment qui domine le roman, violent et intrusif, de Sylvie Le Bihan. Une oeuvre pleine, percutante qui étonne par son sujet autant qu’il dérange par sa forme narrative. Au « Tu » accusateur, succède la 3ème personne du singulier, plus classique.
Une écriture intéressante sur un sujet qui l’est tout autant. Un premier roman réussi pour un sujet ambitieux.

Observer, Ne pas agir. Ne plus réfléchir.Se laisser conduire. Rester dans cette voiture et surtout ne plus penser à l’Autre. Oublier.


Aujourd’hui encore, tu ne situes pas l’instant où tout a commencé.


Tu sais que ce ne fut pas soudain, sinon, tu aurais fui, mais son agression se décomposa plutôt en une lente succession de micro-violences, un poison instillé à dose homéopathique. Son avis, ses conseils, te donnaient l’illusion d’exister, tu ne réalisas pas que, lentement, ses choix s’imposaient.


Pour la première fois de ta vie tu ressentis la peur, la vraie, cette onde sous-cutanée qui peut si facilement être interprétée par les autres comme de la folie. L’Autre mettait chaque fois cette attitude en évidence pour retourner la situation à son avantage, surtout lorsque tu t’énervais en public et qu’il glissait à vos amis : « Elle est bizarre en ce moment, un peu sur les nerfs… » Tu entendais et tu t’agitais, tu tremblais, au bord des larmes, dans un état quasi-délirant.


Il n’y a qu’une chose dont je suis sûre et vous devez le croire : ce sont des monstres qui ont tué nos monstres.

Challenge à la découverte d’auteurs (chez Mira)

Publicités

14 réflexions sur “L’Autre de Sylvie Le Bihan

  1. C’est le style qui ne me plairait pas trop et puis le carnet à LAL commence à être surchargé en cette rentrée, je ne note que les coups de coeur !!! 😆 J’ai enfin trouvé le chemin pour m’abonner à ton blog ma Yuko, youhou !!! Gros bisous ! 😀

    • Coucou Asphodèle ^^ Merci pour ton inscription (je suis contente de te retrouver ici ^^)
      Je comprends que tu ne notes que les coups de coeurs, c’est vrai qu’il faut du temps pour lire alors autant ne lire que les meilleurs livres 🙂 bises à toi et à très très vite ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s