L’arabe du futur de Riad Sattouf

L'arabe du futur

Editions Allary – volume 1

Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête : que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur.

MON AVIS :

Dans ce premier volume, l’auteur entreprend de raconter sa jeunesse en Lybie et en Syrie. De fantaisie en situations cocasses, les bulles se suivent et s’enchaînent nous laissant deviner les usages et les dérives d’une société en mutation. Les personnages, souvent hauts en couleur, apparaissent tantôt curieux et sûrs d’eux, tantôt faibles et lâches. Le père représente l’image principale de l’oeuvre sans être pour autant idolâtré. Ainsi, est-il représenté avec ses défauts, ses failles et parfois son antipathie ce qui révèle finalement un récit plutôt juste. L’ensemble est intéressant, même s’il aurait peut-être mérité plus de légèreté pour ce style de BD initié par une Marjane Satrapi au sommet de son art. Une oeuvre néanmoins intéressante de par les sujets qu’elle soulève.

L'arabe du futur 1

Publicités

26 réflexions sur “L’arabe du futur de Riad Sattouf

  1. Merci pour la critique de cette BD, du coup j’hésite encore à me pencher dessus… Riad Sattouf va peut-être bien en faire un film 🙂

    • Qui sait ? Un peu comme Joan Sfar ou Marjane Satrapi 😉 Avant cette lecture, je te recommande chaudement les chroniques de Delisle (chroniques de Jérusalem et Birmane ^^) bon we Oursino et merci de ton passage !

      • Ahhh Delisle! Tout à fait d’accord avec toi! C’est tellement plein d’humour et de sincérité, un oeil neuf sur des pays compliqués. J’ai lu Jérusalem, il est excellent!!!

      • Ses chroniques sont superbes, après je t’avoue que je suis moins convaincue par son guide du mauvais père… Même s’il y a des bulles très drôles. Tu as lu Chroniques Birmanes finalement ?

      • Et non pas lu les chroniques birmanes… mais je le ferai un jour!
        J’ai bien aimé l’humour du tome 1 du guide de mauvais père, mais trop vite lu!!! Le guide marque moins car c’est plus de la comédie, alors que les chroniques apprennent beaucoup de choses avec cette pointe d’humour d’un enfant qui découvre (et pourtant Delisle est un adulte!).

      • Tu as peut-être raison, cela expliquerait pourquoi le guide du mauvais père m’a moins marqué. Et puis, ce type de format est plus connu alors que les chroniques humoristiques sur ces pays il y en a finalement peu 😉

      • Ma soeur m’en a conseillé plusieurs mais définitivement, je n’accroche pas. Un lire que tu reposes et reprends des jours plus tard, c’est que ça ne colle pas … tant pis pour moi !

      • Tu fais tellement d’autres choses à côté que je comprends que tu préfères rester sur des choses que tu apprécies plus particulièrement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s