Birdman de Alejandro González Inárritu

Birdman

Film américain – 1h59
Avec Michael Keaton, Zach Galifianakis et Edward Norton

À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego…

MON AVIS :

C’est une oeuvre filmée comme un long plan séquence que nous offre l’auteur de 21 grammes et de Babel. Une plongée satirique dans les méandres du spectacle et de l’esprit humain, toujours entre fiction et réalité.
Oeuvre riche à bien des égards, Birdman surprend par son ton de comédie qui côtoie avec délicatesse et simplicité un ton plus grave et soulève des problématiques terriblement humaines. Une oeuvre forte, audacieuse, qui n’oublie pas que le rêve et la reconnaissance font aussi vivre les artistes. Inarritu, génie visuel, n’a de cesse de se réinventer et offre à Michael Keaton un rôle tendre et complexe. On n’oubliera pas non plus les très justes Naomie Watts, Emma Stone et Edward Norton, qui créent de par leur présence, une atmosphère d’émulation autour de l’art du jeu. Un tour de force technique pour Inarritu qui fait la part belle à l’imaginaire et rend un très bel hommage au métier des artistes. Un beau moment de cinéma, entre doutes, tendresse et tourmente, à découvrir résolument.

BANDE ANNONCE

Publicités

30 réflexions sur “Birdman de Alejandro González Inárritu

  1. Je l’attendais tellement que j’ai été peut être un brin déçue, mais ça reste une très belle œuvre plastique, un peu onirique et absurde et tu en parles très bien !

    • Merci à toi ^^ C’est vrai qu’on en a tellement entendu parler que je comprends qu’on soit déçu. Si tu ne l’as pas vu, je te conseille le poignant 21 grammes ! Biz

  2. J’ai vraiment apprécié la façon de tourner le film en un long plan (peut-être un peu plus j’ai pas toujours été vigilant sur la technique). Ca va vite, les répliques fusent, c’est assez drôle.
    Par contre j’ai été un peu désorienté par la fin… je dois être trop terre à terre…

    • C’est souvent ce qu’on reproche aux fins ouvertes. Moi, à vrai dire, je les adore. Elles me permettent un peu de m’approprier le film, de ne pas avoir une fin toute faite qui me soit imposée et puis, j’ai un peu l’impression que le film continue de m’accompagner longtemps après la fin de la projection 😉

      • C’est pas faux 😉
        Mais là ce qui m’a marqué (attention spoile), c’est que Birdman n’était plus là, alors qu’à chaque fois qu’il arrivait des trucs bizarres il était là. Du coup pour sûr, c’est une fin ouverte!

      • Mais je ne suis pas sûre qu’il ne soit plus là… Il est tellement ancré en lui justement qu’il s’envole grâce à lui (du moins, on peut le penser ainsi puisque Emma Stone, elle même, comprend son père et lève les yeux au ciel) est-ce pour suivre son envol, est-ce comme une sorte de remerciement au ciel ? On ne sait pas mais du coup, ça apporte une vraie intensité à cette scène je trouve. (Pourquoi, tu penses que Birdman n’est plus là ?)

      • Je voulais dire que lorsque Birdman apparait ou est présent, Riggan est présent. Si des choses bizarres se produisent, c’est parce que Riggan imagine ces choses. A la fin, il n’est ni en bas écrasé comme une mouche ni ailleurs… du coup j’ai l’impression que sa fille prend le relais. Et là c’est très onirique 😉

      • Oui, c’est comme si elle avait vraiment compris son père, son esprit, sa profondeur.. C’est ce qui fait de cette scène un moment si spécial. Finalement, la continuité et ce besoin de reconnaissance qu’a toujours eu Riggan, c’est sa fille qui lui rend le mieux. C’est grâce à elle, à sa filiation, que le génie de son père, ce qu’il était, ne pourra jamais s’éteindre.

      • Ah ben oui… Bon la prochaine fois que j’ai un doute sur le sens d’un film, je te mail 😉

      • Ce n’est que mon modeste avis hein… C’est justement ce qui est bien dans les films, avoir différents avis sur des fins possibles, ça fait autant de possibilités ! Il n’ y a pas de vérité, c’est justement tout l’attrait des fins ouvertes 😉 donc continuons à échanger nos fins différentes ;P

  3. Bonjour Yuko, j’aurais tant aimé apprécier le film que toi… Mais rien qu’à cause de la musique qui m’a vrillé les nerfs, j’ai été déçue. Bonne journée.

    • Bonjour Dasola, je m’en vais de ce pas lire ta critique pour comprendre ce que tu as moins aimé dans cette histoire (il faut dire que pour ma part, j’aime beaucoup l’univers d’Inarritu ^^) bonne journée à toi !

    • Merci ! Une très belle surprise comme souvent avec Inarritu (je le chuchote parce que d’autres lecteurs du blog ne sont pas d’accord 😉 )

  4. Celui là, je passe mon tour. Je ne sais pas pourquoi mais ni le sujet, ni les acteurs ne me plaisent …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s