Mes homicides, un procureur face au crime de Jacques Dallest

mes homicides

Editions Robert Laffont – 368 pages
Littérature française

L’auteur nous convie à un voyage au pays du crime. Magistrat de terrain, il a pour ambition de montrer les crimes de sang dans leur diversité et leur complexité, dans leur épaisseur sordide aussi. Il revient ainsi sur les grandes affaires qu’il a eu à traiter – l’affaire Érignac, les règlements de compte liés au gang corse de la Brise de Mer, les meurtres dans les quartiers nord de Marseille ou encore la tuerie du bar des Marronniers mais aussi sur les crimes plus « ordinaires » : femmes criminelles, crimes sexuels, cold cases (affaires non résolues).

MON AVIS :

Raconter le crime du point de vue du magistrat, l’idée avait de quoi séduire surtout lorsque l’on sait que l’auteur a été procureur en Corse et à Marseille.
Mais force est de constater que le livre ne parvient jamais à tenir ses promesses et alterne, dans un style parfois difficile à lire, un point de vue prévisible et une succession de crimes sans grand intérêt. C’est dommage parce que si l’oeuvre avait de quoi surprendre, elle manque cruellement d’audace et de nouveauté. Le sujet, souvent répétitif, ne montre pas véritablement l’envers du décors mais une succession de rencontres et d’anecdotes sans véritable critique.
Une carrière pourtant riche qui aurait méritée une véritable analyse et un débat plus profond. Une oeuvre peut-être trop terre à terre qui brasse pourtant des thèmes forts mais sans jamais parvenir à étonner ses lecteurs.

Mes jours et mes nuits sont parsemés de tâches rouges. Le coup de fil nocturne ne me dit rien qui vaille. Il annonce le flingage de cité et m’impose de sortir de ma provisoire quiétude. Les meurtres dans les cités se suivent, implacables et bouleversants, tel un cri incessant et désespéré.


Le déclin de l’homicide est une donnée acquise. Mais, devenus moins nombreux, les crimes de sang sont aussi plus insupportables. L’accroissement considérable des moyens de communication donne à voir de façon spectaculaire le meurtre, cette transgression qui fascine autant qu’elle révulse. Le sang, répandu sur nos écrans, entre dans l’espace intime, s’infiltre dans les esprits en suscitant des réactions passionnées.

Challenge-justice-chez-Yuko

Publicités

14 réflexions sur “Mes homicides, un procureur face au crime de Jacques Dallest

    • Le propos en soi est intéressant mais il manque (ce qui est en réalité plutôt étrange vu le profil de l’auteur) de recul et d’analyse..

  1. Il a l’air surtout très émotif « les taches de sang qui parsèment ses jours et ses nuits » d’où peut-être un problème à prendre la distance nécessaire quand on fait un métier pareil ! Cela dit, j’aurais du mal si je devais évoluer dans ce milieu !!! 😉

    • Peut-être qu’il n’est pas si facile de prendre la distance nécessaire quand on fait ce métier, tu as raison. Et puis, le risque inverse est aussi vrai. Le risque de l’habitude et du cynisme est dangereux…

    • C’est le cas, ardu non mais effectivement pas assez romancé. Cela dit, je pense que le livre ne s’inscrit pas dans cette logique mais il m’a manqué un peu d’analyse et de recul sur ce métier… C’est dommage parce que l’auteur a des choses à dire c’est évident 🙂 Sinon, toi tu vas bien ?

      • Oui ça va !!! Je cours beaucoup en ce moment entre mon boulot, un petit apprtement à retaper, les exams des enfants c’est le rush permanent ! On a quand même réussi à s’échapper un petit WE en provence … mais au final, le retour est affreux car j’ai encore plus de retard dans tout ! Enfin, c’était bien quand même !
        Sinon, j’ai quand même eu le temps de lire un peu … mais pas celui de chroniquer, je m’y colle peut-etre ce WE !

      • C’est toujours le problème quand on décide de partir mais je crois qu’au final on revient avec les batteries bien rechargées ! C’est important de se ménager des bulles d’air même si le retour est difficile… Ce qui a été vécu a été vécu 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s