Les sangs de Audrée Wilhelmy

Les sangs

Editions Grasset – 182 pages
Littérature québécoise

Un manoir obscur et fascinant, dans une cité hors du temps. Celui qu’on appelle l’Ogre attire à lui des proies presque consentantes pour les aimer puis les tuer. Mais d’où viennent ces femmes ? Pourquoi se donnent-elles à lui ? Elles le racontent dans les carnets qu’elles laissent derrière elles et que Féléor assemble en un curieux livre – ses Sangs.
Mercredi, Constance, Abigaëlle, Frida, Phélie, Lottä, Marie : sept femmes, et autant d’expériences du désir et de la mort, sept écritures qui disent la féminité, le narcissisme, la soumission tantôt feinte, tantôt amusée.

MON AVIS :

Composée d’une multitude de voix, Les sangs incarne tour à tour la poésie profonde des amoureuses et celle plus torride du désir. Un portrait hommage aux femmes amantes et aimantes qui se donnent autant qu’elles se perdent dans un idéal d’amour fait de trahisons et de déraison.
Une ode au conte, ici réinventé avec fantaisie et surprise, souvent cru et brutal, qui s’adresse clairement aux adultes. Ce livre vous enchantera par ses multiples voix féminines, qui telles des chants de sirènes nous entraînent sur les rivages du désir et de l’attente. Un point de vue qui alterne avec celui de l’ogre Barbe-bleue, objet d’amour et de passion qui devient un personnage mythique autant que réaliste. Une belle histoire à découvrir si vous aimez les contes revisités et les passions sans illusions.

C’est quand elle tombe que cette fièvre là m’effraie, je me mets à craindre la folie de ma mère et surtout sa laideur ; j’ai peur, et pour me calmer je me réfugie dans les bras de Féléor, mon Léo ; sitôt que je le touche, je m’apaise, je respire à nouveau, sa peau me suffit comme abri, contre lui je me sens protégée, je l’appelle mon Ogre, je sais, parce que j’existe entre ses bras, que je ne connaîtrai pas la mort banale d’une femme déchue, son amour me préserve de l’anonymat, il est mon sauveur, je l’aime.


Au chaud dans sa légende, je me sens loin des femmes de mon ascendance.

Un grand merci aux éditions Grasset et à Babelio pour la découverte de ce livre !

Publicités

18 réflexions sur “Les sangs de Audrée Wilhelmy

  1. Ce livre ne me tentait pas du tout mais quand je lis ta critique et les commentaires je me dis que j’ai tort … mais bon, j’ai beaucoup trop de choses à lire et surtout pas de temps en ce moment !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s