Vernon Subutex T. 1 de Virginie Despentes

Vernon Subutex

Editions Bernard Grasset – 398 pages
Littérature française

QUI EST VERNON SUBUTEX ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d’un secret.
Le dernier témoin d’un monde disparu.
L’ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous.

MON AVIS :

Vernon Subutex est un ange déchu, fabriqué par notre société. Sa descente aux enfers est celle que vivent des milliers d’hommes et de femmes dans le monde : terrible, inéluctable et injuste. Autour de lui, c’est toute une société qui s’organise, dans ses effets pervers comme dans sa solidarité la plus tendre. Une vision rude et sans concession de notre devenir, de nos erreurs et de nos travers. Un texte fort et souvent brutal porté par une écriture précise et sans concession. Une découverte riche bien que parfois rude qui pourrait laisser comme un arrière goût amer. La suite apporte peut-être un éclairage complémentaire.

Le rideau est tombé en travers de leurs vies. L’étonnant, c’est la facilité avec laquelle tout s’était écroulé. Un fondu au noir, d’une brièveté telle que pendant des années elle garderait la certitude absurde et entêtante qu’il devait être possible de revenir sur ce moment, qu’il aurait suffit d’une geste différent pour que tout reste en place.


Facebook n’a plus rien à voir avec le joyeux bordel auquel il avait participé, il y a ne dizaine d’années. On ne savait trop s’il s’agissait d’un gigantesque baisodrome, d’une boîte de nuit, d’une mise en commun de toutes les mémoires affectives du pays. Internet invente un espace-temps parallèle, l’histoire s’y écrit de façon hypnotique – à une allure bien trop rapide pour que le coeur y introduise une dimension nostalgique. Ca n’a pas le temps de prendre qu’on est déjà dan sun autre paysage.

Publicités

31 réflexions sur “Vernon Subutex T. 1 de Virginie Despentes

  1. J’ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome, la galerie de personnages, le thème… autant de choses qui me parlent. En même temps, je suis une grande fan de Despentes donc le contraire aurait été étonnant… à voir si j’aimerais autant la suite !

  2. En effet, ce livre a l’air d’être très « dur » car il met en lumière le devenir de notre société de plus en plus technologique et connectée. Vision pessimiste ? Je ne pense pas car je trouve qu’il y a de plus en plus de gens qui ne savent pas se servir correctement des réseaux sociaux etc… Pourtant internet est un outil tellement formidable.
    A lire donc. 😉

    • C’est vrai que l’utilisation que l’on fait des réseaux sociaux et d’internet est aujourd’hui primordiale. Ce sont en tout cas de beaux thèmes de littérature !

    • Merci à toi ! J’espère qu’on en reparlera si tu le lis ^^ (J’étais moi aussi très curieuse d’en savoir plus sur ce livre après avoir lu tant de commentaires élogieux)

  3. Ben ça alors, j’ai l’impression que ta critique est bonne mais tu hésites à lire la suite?!? 😉
    Je vais me laisser tenter une fois « Oups, on a oublié de sortir le train d’atterissage », suite d’anecdotes très légères et assez humoristiques mais sans vraiment d’intérêt. A lire pour se détendre dans le train.
    Pour info, j’avais lu Baise moi de Despentes il y a de ça… des lustres… c’était déjà sans concession!!!

    • Je suis vraiment partagée sur ce livre, du coup, c’était difficile de faire une critique . Je ne parviens pas tout à fait à dire ce qui m’a déplu… Alors que je peux dire sans difficultés ce que j’ai aimé ^^ J’ai comme un sentiment d’inachevé, c’est pour ça que je me dis que le tome 2 doit apporter un éclairage nouveau… C’était pour ma part mon premier Virginie Despentes. Tu me conseilles son livre « baise-moi » ? Il a été adapté en film aussi, non ?
      Je ne connais pas « Oups, on a oublié de sortir le train d’atterrissage » mais si tu passes un bon moment, alors tout n’est pas à oublier dans ce livre 😉

      • Il faudra peut-être le tome 3 pour t’éclairer… ça fait long… je comprends, c’est pas comme si c’était des livres de 200 pages.
        De mémoire le livre « Baise-moi » était très fort et je peux t’assurer que le film l’est peut-être encore plus en mettant en image des scènes très crues, dures et hard (plusieurs acteurs de films porno ont été choisi pour le film pour les scènes « hot » + violence).
        Oui j’ai passé un bon petit moment à lire « Oups… ».

      • Et j’en suis encore à me demander si je vais lire le tome 2… 🙂
        Je n’ai pas vu le film « Baise-moi » mais en ai beaucoup entendu parler. En lisant « Vernon Subutex », je voulais avant tout me faire une idée de l’écriture de Virginie Despentes, c’est chose faite 😉
        A bientôt Oursino !

  4. Et bien après avoir lu ta critique, je ne suis toujours pas plus avancée que ça : le lire ou pas, je ne sais toujours pas … Bises et bon WE Yuko

    • Je ne suis pas très éclairante sur ce coup là… Je le sais bien mais j’ai beaucoup de mal à dire ce qui m’a moins plus dans ce livre… Le mieux, c’est de te faire ta propre idée ^^

  5. Salut Yuko, je viens de terminer ce tome1 et je reste un peu sur ma faim. J’aime bien le style de Despentes et cela colle bien à son sujet mais j’ai eu la sensation qu’il y avait quelque chose de factice dans le déroulé de l’action qui devait mener inéluctablement à cette chute. En revanche, j’ai hâte de lire le tome2

    • Bonsoir Nicolas et merci de ton passage ici ^^ Je suis contente que tu aies apprécié ce premier tome (plus que moi visiblement 😉 ) je t’avoue que l’écriture de l’auteur n’est jamais parvenue à me toucher et l’univers qu’elle dépeint, même s’il apparait plutôt réaliste, reste bien trop cynique pour moi… Je lirai en tout cas ton avis avec intérêt. Bonne soirée ^^

      • J’avoue, je suis un cynique! ce genre de discours me plaît assez mais il me manque une sorte de poésie, de romantisme que je ne trouve pas dans son style! Chuck Palahniuk, dans le genre trash, est incontestablement plus stylé.

      • Je ne connais Chuck Palahniuk que de nom malheureusement mais ses oeuvres me tentent beaucoup (dont sa plus connue bien sûr). Je suis aussi très sensible à la poésie et à l’écriture et serai plus touchée par le cynisme d’une Françoise Sagan (dans un tout autre style bien sûr) que par une Virginie Despentes… Difficile de les comparer c’est vrai mais dans l’écriture il y a quelque chose d’humainement plus sensible chez la première et qui m’a fait cruellement défaut chez la seconde.. Alors que pour chacune,il y a une forme de cynisme dans le propos. Que penses-tu de Sagan ?

  6. Palahniuk est un des mes auteurs favoris! Si toutes ses oeuvres ne se valent pas, en plus de Fight club, je te conseille Choke et Monstres invisibles que j’ai relu récemment et adoré!
    je ne connais pas Sagan, et je dis ça même s’il me semble avoir lu Bonjour tristesse. Je n’en ai aucun souvenir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s