AMY de Asif Kapadia

AMY

Documentaire américain – 2 h 08
Avec Amy Whinehouse, Mark Ronson et Tony Bennett

Dotée d’un talent unique au sein de sa génération, Amy Winehouse a immédiatement capté l’attention du monde entier. Authentique artiste jazz, elle se servait de ses dons pour l’écriture et l’interprétation afin d’analyser ses propres failles. Cette combinaison de sincérité à l’état brut et de talent ont donné vie à certaines des chansons les plus populaires de notre époque. Mais l’attention permanente des médias et une vie personnelle compliquée associées à un succès planétaire et un mode de vie instable ont fait de la vie d’Amy Winehouse un château de cartes à l’équilibre précaire.Le grand public a célébré son immense succès tout en jugeant à la hâte ses faiblesses. Ce talent si salvateur pour elle a fini par être la cause même de sa chute. Avec les propres mots d’Amy Winehouse et des images inédites, Asif Kapadia nous raconte l’histoire de cette incroyable artiste, récompensée par six Grammy Awards.

MON AVIS :

Film hommage ou apogée du voyeurisme ? Nul doute que Asif Kapadia oscille entre ces deux constats. D’une part, un documentaire brillant contenant des images inédites de la chanteuse disparue. Et d’autre part, une dénonciation de sa déchéance et du lynchage médiatique qu’elle a subie jusqu’à sa mort. On peut donc s’interroger sur la démarche même de l’auteur qui, sous couvert d’un hommage que l’on ne peut qu’imaginer honnête et bienveillant, apporte une nouvelle pierre à cet édifice de dénonciation. Si les médias ont fait tant de torts à Amy, ce film posthume interroge sur la place de l’icône dans les médias même après sa mort. Alors qu’a voulu montrer Asif Kapadia : la création d’une icône ? Sa chute ? Sa persécution médiatique ? Autant d’interrogations qui n’entachent en rien la qualité générale de l’oeuvre, plutôt pudique. Et puisque j’ai aimé retrouver la beauté de la voix d’Amy Whinehouse, l’intensité de son regard et la douceur de ses rêves, le documentaire est sur ces points parfaitement réussi. C’est déjà beaucoup.

Bande annonce

Publicités

16 réflexions sur “AMY de Asif Kapadia

    • Plutôt une icône du jazz tu ne crois pas ? Elle a pas mal chanté du jazz/soul c’est aussi ce qui fait d’elle une voix si particulière dans le paysage musical contemporain. Je ne peux que t’encourager à voir ce documentaire qui, s’il interroge sur la démarche de l’auteur, n’en est pas moins réussi !

    • C’est vrai, le documentaire est de qualité. La démarche me pose un peu plus question même si j’apprécie que le réalisateur ai pris le temps de faire un film documenté et ne l’ai pas sorti immédiatement après sa mort.

  1. (magnifique ta nouvelle bannière 😀 )
    Hélas je l’ai loupé alors que j’aimais bien Amy Winehouse (ça fait vraiment bizarre qu’elle ne soit plus là). Bref, j’espère pouvoir le rattraper plus tard !

    • C’est vrai mais le documentaire rend bien hommage à la Amy avant succès et puis le film n’a pas été tourné immédiatement après sa mort ce qui fait qu’on peut penser que le réalisateur a mûri son projet… Je te le conseille en tout cas !

  2. Et flute … encore un film que j’ai laissé passer ! Je me contente de l’écouter régulièrement (fan depuis le début).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s