Gamines de Sylvie Testud

Gamines

Editions Le livre de poche – 252 pages
Littérature française

– Qu’est-ce que tu faisais dans la chambre de maman ?
– J’ai volé une photo. Une toute petite photo.
– Tu lui ressembles tellement, a dit ma sœur.
J’ai mis la photo dans la poche de mon jean. Je me suis assise dessus pendant trente ans.
– La photo est ressortie de ma poche ! j’ai dit à mes sœurs. J’ai vu l’homme de la photo !
– Qui ?
– Celui qui porte le même nom que nous, le même nom que moi. Ce n’est pas une photo, c’est un homme !
J’ai donc un père. Que dois-je faire ? Trente ans que je réponds : «Je n’ai pas de père. Je n’ai qu’une photo.» Devant les mines compatissantes, je réponds depuis trente ans : «Je n’ai pas de père, mais je m’en fiche, c’est comme ça.

MON AVIS :

L’histoire de Sybille pourrait être celle de toutes les petites filles : une insolence fraîche et naturelle, des bêtises enfantines, un coeur rempli d’amour, de jalousie, de tendresse, mais elle se teinte de la recherche grave et douloureuse d’un parent, ce père méconnu, ce « Il » que personne ne doit évoquer.
A partir de là, c’est toute la coloration de l’oeuvre qui change, devenant tantôt légère ou tantôt chargée d’une délicate nostalgie. L’écriture de Sylvie Testud est enfantine et claire, toujours au plus proche de ses personnages. L’ensemble est intéressant même s’il ne parvient jamais parfaitement à nous rapprocher intimement de ses personnages pourtant attachants. Le ton, très enfantin explique peut-être ce petit détachement qu’éprouve le lecteur. Une lecture sympathique notamment parce qu’elle semble très personnelle.

La réaction de mes deux soeurs est loin de ce que j’avais imaginé. Elles touchent la photo. elles veulent voir chaque détail de cet homme immobile? N’y a-t-il pas dans cette photo un indice ? en approchant la photo, y aurait-il moyen d’entendre une voix ? Le sourire de la photo, si on le fixe longtemps, ne va-t-il pas se transformer en grimace terrifiante ? Le démon qui se cache dans cette photo va-t-il apparaître ? Combien de temps la photo peut-elle mentir ?

Publicités

14 réflexions sur “Gamines de Sylvie Testud

  1. Je n’ai pas été super emballée par cette lecture même si j’en ai reconnu les qualités… Le ton enfantin que tu évoques à la fin de ton article est sans doute pour beaucoup dans ma déception… Il m’a tenue à l’écart de l’histoire car ce n’est tout simplement pas un style qui me parle !

    • Je comprends tes réserves. Il restera pour moi un livre sympathique mais certainement pas LA lecture marquante de cette année. D’ailleurs, quel livre t’a marqué cette année ?

      • Oh il y en a plusieurs. Je me souviendrai longtemps de Les Fauves d’Ingrid Desjours ou de La passe miroir, du premier tome d’Oultander… Je n’ai pas encore réfléchi mais généralement, je fais un petit bilan lecture en fin d’année ! 🙂

  2. compte tenu du peu de temps queje peux consacrer à la lecture en ce moment, je passe !! J’en profiye pour te souhaiter une belle année 2016 Yuko ! Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s