Du domaine des Murmures de Carole Martinez

Du domaine des murmures

Editions Gallimard – 202 pages
Littérature française

En 1187, le jour de son mariage, devant la noce scandalisée, la jeune Esclarmonde refuse de dire « oui » : elle veut faire respecter son voeu de s’offrir à Dieu, contre la décision de son père, le châtelain régnant sur le domaine des Murmures. La jeune femme est emmurée dans une cellule attenante à la chapelle du château, avec pour seule ouverture sur le monde une fenestrelle pourvue de barreaux. Mais elle ne se doute pas de ce qui est entré avec elle dans sa tombe… Loin de gagner la solitude à laquelle elle aspirait, Esclarmonde se retrouve au carrefour des vivants et des morts. Depuis son réduit, elle soufflera sa volonté sur le fief de son père et ce souffle l’entraînera jusqu’en Terre sainte.

MON AVIS :

Véritable conte religieux, à la fois vibrant et tragique, Du domaine des murmures résonne d’une musicalité chantante, vibrante et mystique. Les mots de Carole Martinez s’égrènent, trébuchent, s’entrechoquent, en un courant ininterrompu entre passé et présent, croyances et ignorance.
La figure d’Esclarmonde, fée, sorcière ou sainte recluse, parvient à nous entraîner avec elle, dans ses errances, ses croyances et sa force mystique. Car cette figure forte, étrange, et rebelle à sa condition de femme, parvient, en épousant le Christ, à revêtit l’aura sacré qui causera sa perte et la laissera recluse. L’écriture est foisonnante et joyeuse, même si certains passages auraient pu gagner en intensité par une écriture plus resserrée et synthétique. Une oeuvre riche, faite de couleurs et de descriptions soignées, un conte mystique, très joliment écrit et qui nous entraîne, à la suite d’Esclarmonde, sur les chemins de la patience et du pardon.

Le monde en mon temps était poreux, pénétrable au merveilleux. Vous avez coupé les voies, réduit les fables à rien, niant ce qui vous échappait, oubliant la force des vieux récits. Vous avez étouffé la magie, le spirituel et la contemplation dans le vacarme de vos villes, et rares sont ceuq qui, prenant le temps de tendre l’oreille, peuvent encore entendre le murmure des temps anciens ou le bruit des branches dans les arbres.

Challenge au fil des saisons et des pages : 1/5

Publicités

30 réflexions sur “Du domaine des Murmures de Carole Martinez

    • Je te le conseille, une de mes copinautes m’a indiqué qu’il fallait commencer par celui-ci avant de lire « la terre qui penche ».On en reparlera peut-être si tu le lis !

    • L’histoire se déroule au moyen-âge, le religieux est présent pour ça mais il n’est pas envahissant. A aucun moment, l’auteur n’évoque ses éventuelles propres croyances. Ici, au contraire, c’est grâce au religieux, qu’Esclarmonde reste libre. Elle utilise, sans vraiment le vouloir, la religion très importante à cette époque pour rester libre. Quand on pense aux drames récents, on se dit que c’est une autre façon d’évoquer le religieux.

  1. Voilà une auteur avec laquelle je n’accroche pas du tout … mais pas du tout !!! Du coup, pas de regrets sur ce coup là !
    PS : tu remarqueras que je rattrape mon retard de lecture et j’ai du boulot ici !!!

    • 😉 J’espère que tu trouves un peu de temps pour toi malgré tout ce que tu as à faire. Tu dois être une des premières à me dire ne pas accrocher avec l’écriture de Carole Martinez. J’ai prévu de lire La terre qui penche, tu l’as lu ?

      • Non, je n’ai lu que « Du domaine des murmures » et vraiment, je n’ai pas du tout accroché … je crois que je ne me souviens même pas de quoi ça parle !

      • 🙂 Il parait que son meilleur roman est le premier Le coeur cousu.. J’ai tout juste commencé La terre qui penche et c’est vrai qu’on reste dans la même veine que Du domaine des Murmures…

  2. Rebonsoir Yuko, j’avoue que j’avais hésité à lire ce livre non pour l’écriture admirable de Carole Martinez mais parce que le sujet ne m’attirait pas trop. Je l’ai lu et aimé mais j’ai été moins enthousiaste que pour le coeur cousu. Bonne soirée.

    • Rebonjour Dasola, je n’ai pas encore lu Le coeur cousu, comme si, après en avoir entendu tant de bien, je voulais le garder pour plus tard. C’est étrange n’est-ce pas ? As-tu lu La terre penchée ? Bon samedi à toi !

  3. J’avais loupé ton billet ! Il faut dire que le 24 décembre…j’étais ailleurs ! 😉 Moi j’ai commencé par celui-ci, enchaîné avec la Terre qui penche et j’ai fini par Le coeur cousu et franchement j’ai adoré les 3
    mais avec le recul, Le coeur cousu est celui qui me reste davantage en mémoire ! Je n’ai chroniqué que La terre qui penche… hé oui … Bises Yuko ! 😉

    • 😉 A vrai dire, j’ai suivi tes conseils : commencer par Du domaine des Murmures. Je suis d’ailleurs en train de lire La terre qui penche. J’espère aimer Le coeur cousu autant que toi ! Je n’en ai lu que du bien ^^ bises à toi !

      • Merci Yuko de me faire confiance, j’espère juste que tu ne seras pas déçue ! Je crois avoir préféré La terre qui penche au Domaine des Murmures mais d’une courte tête ! Le Coeur cousu est vraiment à part, il rappelle par moments (courts moments) Le soleil des Scorta de Gaudé… De la belle littérature en tous cas ! 😉 Gros bisous !^^

      • J’ai terminé la moitié du livre et pour l’instant, c’est vrai qu’il me plait plus que Du Domaine des Murmures. J’attends de voir la suite pour avoir confirmation mais quoiqu’il en soit, je ne regrette pas 😉 Bisous !

      • Un que je te conseille (si tu n’as pas déjà lu), moi je découvre l’auteure : c’est Profanes de Jeanne Benameur, une écriture sensible ET intelligente ! Et là, je finis Cristallisations secrètes de Yoko (presque Yuko^^) Ogawa, très bien aussi ! J’ai lu aussi beaucoup de poésie mais je pense pas que tu sois intéressée, je vais regarder mon carnet : ha oui, un livre-bijou (chroniqué celui-ci) Il pleuvait des oiseaux de Jocelyne Saucier, j’ai adoré et tous ceux à qui je l’offre adorent donc…une valeur sûre ! 😉 Bisous Yuko !^^s

      • Merci pour tous ces conseils ! Je les note très précieusement ^^ J’ai déjà lu Jeanne Benameur par contre, je ne me souviens pas du livre… Je te redirai si ça me revient ^^ Bisous à toi ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s