The big short d’Adam McKay

The big short

Film américain – 2h11
Avec Christian Bale, Steve Carell et Ryan Gosling

Wall Street. 2005. Profitant de l’aveuglement généralisé des grosses banques, des medias et du gouvernement, quatre outsiders anticipent l’explosion de la bulle financière et mettent au point… le casse du siècle ! Michael Burry, Mark Baum, Jared Vennett et Ben Rickert : des personnages visionnaires et hors du commun qui vont parier contre les banques … et tenter de rafler la mise !

MON AVIS :

Rythmé, parfois drôle et toujours cynique, le film d’Adam McKay surprend par sa vision frontale de la crise des subprimes. Ainsi, et même s’il est plutôt difficile de comprendre avec certitude l’ensemble des mécanismes qui ont entourés la crise, le film s’efforce toujours de rendre les enjeux plus clairs et de souligner les multiples implications bancaires et humaines qui ont contribué à la crise. La mise en scène du film, dynamique et nerveuse, sert ainsi la vision d’un petit monde qui vit dans l’urgence. Les dérives du capitalisme, ici sévèrement montrées du doigt apparaissent rapidement scandaleuses. Car au-delà du rire, c’est bien l’inconscience d’un petit nombre et le scandale d’un système tout entier qui éclate. Une manière plutôt ludique de mieux comprendre les failles d’un système global. Intéressant.

– Bande annonce

Publicités

20 réflexions sur “The big short d’Adam McKay

  1. Je l’ai sur mon disque dur et ma belle-soeur qui l’a vu au cinéma et qui me dit : « Je n’ai absolument rien compris à ce film » .. Ca refroidit sur le coup donc je pose la question : Vraiment incompréhensible ? 🙂
    Bises
    Johanna

  2. Héhé, je note également! J’adore les films d’arnaque, alors en plus si celui-ci explique les mécanismes d’une dérive capitalistique!!! Je prends 🙂

      • Ca y est je l’ai vu et effectivement il est super pas facile à suivre avec son bréviaire financier… Mais super intéressant que ce soit le biopic de ces gars incroyables, les citations (dont celle de Mark Twain au début), la manipulation des marchés (on le savait), les méchants lavés de tout soupçon (on le savait), le contribuable qui paye (on le savait), le moutonnisme dont on fait preuve plus ou moins et le pire la conclusion du film qui dit qu’un produit financier équivalent au subprime est en cours… dire qu’après la crise de 1929 les états avaient mis en place des lois pour éviter ce genre de dérives et que depuis la fin des années ’70 ces lois ont été détournées ou quasi annulées aux USA comme en France (et probablement ailleurs)… et c’est nous qui trinquons!!! Yopla!

      • Contente que tu aies aimé. C’est vrai qu’au final de par so discours, ce n’est pas le film le plus optimiste qui soit… 😦

      • ^^ oui mais il nous apprend beaucoup de choses!!! Et encore, faudrait-il le voir et le revoir pour bien comprendre toutes les subtilités 🙂

      • C’est vrai que c’est parfois technique malgré les efforts qu’ils déploient pour rendre le processus accessible …

  3. 4 acteurs bien connus pour un film, c’est toujours intéressant de voir comme ils évoluent tout au long du long métrage et ceci, quel que soit le thème. A regarder donc. 😉

    • Il est à voir (à vrai dire quand je vois un super casting comme ça, souvent je me dis que ça cache quelque chose comme une faiblesse de scénario et j’ai tendance à fuir le film… celui-ci est une exception agréable ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s