Noireclaire de Christian Bobin

Noireclaire

Editions Gallimard – 88 pages
Littérature française

«C’est si beau ta façon de revenir du passé, d’enlever une brique au mur du temps et de montrer par l’ouverture un sourire léger. Le sourire est la seule preuve de notre passage sur terre.»

MON AVIS :

De petites pensées en jolies phrases, Christian Bobin nous revient, puissant et authentique, délicat et intact, à travers des mots dont lui seul a le secret. Un pouvoir des mots qui, associés, ont ce don de surprendre, d’interroger, de toucher. Autant de pensées, réunies en un recueil précieux et doux qui se savoure, page après page, avec lenteur et humilité.
Nulle histoire ici, si ce n’est la plus essentielle, celle de la vie, des sentiments qu’elle nous inspire, de son rapport avec la mort et de son souffle vital. Ici, la disparue côtoie la fleur, le tremble, l’oiseau. Tous la rappellent, la représentent et l’incarnent.
Une oeuvre dont lui seul a le secret et qui nous entraîne comme toujours, dans une vie intérieure riche et infinie.

Une amie, c’est quelqu’un qui m’attend dans le couloir pendant que je rattache mes lacets.


Violente femme douce, j’ai perdu le nom de ton parfum mais je me souviens des drames qui en faisaient l’essence.


Une goutte d’eau se suicide dans l’évier après une longue hésitation.

Publicités

22 réflexions sur “Noireclaire de Christian Bobin

  1. Je l’ai eu à Noël et je l’ai lu dans la foulée (pas encore chroniqué, mon billet ne va pas tarder, on aurait pu faire une LC ^^) et je l’ai trouvé très beau, je l’ai vu un peu comme une « suite », 20 ans après, à « La plus que vive »…. Même s’il parle de tout… 😉

    • Coucou Asphodèle (encore une occasion manquée pour une LC, il faudra qu’on y remédie ^^) c’est vrai qu’on peut le voir comme une suite de La plus que vive. A vrai dire, les pensées de Bobin sont souvent tournées vers ces problématiques et se rejoignent. J’ai beaucoup aimé la simplicité de l’écriture et son aspect percutant. Tout est dit en une image qui vient frappé notre imaginaire. C’est la vraie force de Bobin, dire l’essentiel en peu de mots… J’ai hâte de lire ta critique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s