Steve Jobs de Danny Boyle

Steve Jobs

Biopic américain – 2h02
Avec Michael Fassbender, Kate Winslet et Seth Rogen

Dans les coulisses, quelques instants avant le lancement de trois produits emblématiques ayant ponctué la carrière de Steve Jobs, du Macintosh en 1984 à l’iMac en 1998, le film nous entraîne dans les rouages de la révolution numérique pour dresser un portrait intime de l’homme de génie qui y a tenu une place centrale.

MON AVIS :

Derrière le show, en coulisse, mais aussi derrière l’homme que fût Steve Jobs, nous partons à la rencontre des gens qui l’ont entouré et ont participé à la construction de cet homme à la fois décrié et visionnaire. L’homme intime côtoie ici l’homme médiatique, ses démons faisant face à ses plus belles créations, ses échecs faisant face à ses victoires sur l’avenir. Tout se joue derrière, à l’ombre des flash et des médias, et c’est ce véritable parti pris de réalisation qui est ici intéressant : que se passe-t-il derrière la lumière ? comment se construit le mythe d’un homme devenu un géant visionnaire ? Quels sont les sacrifices consentis à sa vie personnelle ? S’agit-il de sacrifices ?
Autant de questions plutôt intelligemment traitées avec une importante place laissée aux dialogues. L’interprétation (autant de Steve Jobs que de son assistante) est intéressante et permet, du moins pour une petite partie, de toucher du doigt l’être complexe qu’était Steve Jobs. Un biopic à la construction audacieuse qui s’empare d’un mythe et joue sur ses ambiguïtés. Entre tyrannie et fascination, Danny Boyle aura su marquer les esprits.

-Bande annonce

Publicités

18 réflexions sur “Steve Jobs de Danny Boyle

  1. Le génie, c’est bien à n’en pas douter mais ce que l’on en fait, le mettre au service de l’argent tout-puissant, je grince un peu des dents… et quand on sait ce qu’Apple fait en Chine, je reste dubitative ! Mais je ne doute pas que le personnage fut complexe ! De plus, la tête d’affiche avec Fassbinder et Kate Winslet m’attire ! 😉

    • je t’avoue que ce sont les comédiens qui m’ont avant tout attirée et ce que souhaitait raconter Danny Boyle. Ici, justement, on voit le côté sombre de Steve Jobs et on comprend qu’il n’était pas franchement un enfant de choeur… Bises à toi !

  2. Comme tu le sais peut-être déjà, j’ai vraiment eu du mal avec ce film. Pourtant les intentions sont louables, par son ambition de sortir du biopic traditionnel, de donner une version presque théâtrale de Jobs et de tout ce qui va avec. Mais l’ensemble m’a paru très bavard et prétentieux, le montage clippesque m’a également perdue, il faut dire que les dialogues, qui arrivent en masse, m’ont paru incompréhensibles…

    • C’est vrai qu’une large part est laissée aux dialogues (en ce sens, le film m’a fait pensé à The social network) après, je t’avoue que je me suis laissée portée… l’interprétation est bonne, la construction plutôt audacieuse et le propos intéressant (c’est un aspect de la vie de Jobs que l’on connait peu) donc dans l’ensemble, le pari est plutôt réussi 😉

    • Bonjour Dasola, je comprends tes réserves.. Cela dit, j’ai vraiment trouvé l’interprétation de M. Fassbender et de K. Winslet superbes. Bon week-end à toi !

  3. Assez original, j’ai plutôt bien aimé même si il manque un petit je ne sais quoi pour vraiment adoré. Je ne regrette pas mon visionnage en tout cas 😉

    • Je suis tout à fait de ton avis, ce n’est peut-être pas le film de la décennie mais il nous permet de passer un bon moment, c’est déjà pas mal 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s