Plus haut que la mer de Francesca Melandri

PLus haut que la mer

Editions Folio – 218 pages
Littérature italienne

1979. Paolo et Luisa prennent le même bateau, chacun de son côté, pour se rendre sur l’Île. Mais ce n’est pas un voyage d’agrément, car c’est là que se trouve la prison de haute sécurité où sont incarcérés le fils de Paolo et le mari de Luisa. Ce dernier est un homme violent qui, après un meurtre commis sous le coup de la colère, a également tué un surveillant en prison, tandis que le premier a été reconnu coupable de plusieurs homicides politiques sur fond de révolution prolétarienne. L’homme et la femme ne se connaissent pas, Paolo est professeur de philosophie, mais il n’enseigne plus ; Luisa, elle, est agricultrice et élève seule ses cinq enfants. À l’issue du voyage et de la brève visite qu’ils font au parloir de la prison, ils ne peuvent repartir comme ils le devraient, car le mistral souffle trop fort. Ils passent donc la nuit sur l’Île, surveillés par un agent, Pierfrancesco Nitti, avec qui une étrange complicité va naître. Pour ces trois êtres malmenés par la vie, cette nuit constitue une révélation et, peut-être aussi, un nouveau départ.

MON AVIS :

C’est un roman sensible et pur que nous offre Francesca Melandri dans sa deuxième oeuvre. Une quête intime et troublante, située sur une île faite de soleil et d’odeurs d’été. Une rencontre entre trois personnages qui subissent indirectement l’enfermement ; un moment suspendu entre trois univers qui ne devaient pas se rencontrer, liés par les conséquences d’actes qu’ils n’ont pas choisis : Paolo, ancien professeur de philosophie ayant perdu sa femme, venu rendre visite à son fils assassin, Luisa, jeune paysanne mère d’une famille nombreuse venue visiter son mari arrêté pour meurtre et Nitti, jeune maton enfermé dans une spirale de violence liée à son travail.
Une rencontre qui va rendre chacun de ces personnages à eux-même, à leur vie d’homme et de femme dénuée de cette violence qui rejailli sur les familles et les personnes qui côtoient les personnes incarcérées. Francesca Melandri nous livre ici une oeuvre sensible et douce, où les regards, les attentions et quelques mots suffisent à tisser un lien tout particulier entre ses personnages, êtres éprouvés et fragiles, et ses lecteurs, attentifs et empreints de pudeur.
Une oeuvre qui laisse une grande place à l’émotion et aux non-dits, portée par une écriture fluide d’une grande beauté, qui nous entraîne avec ravissement à la rencontre de vies bouleversées, d’une complicité particulière née entre des personnages ébréchés et la tendresse si douce de l’écriture de Francesca Melandri. Un très beau livre que je vous recommande.

Paolo se tourna vers la femme qui était assise à côté de lui.
Un fils. C’est moche.
C’est ce qu’elle lui avait dit. Et Paolo avait senti un souffle chaud se répandre entre ses côtes. Il n’aurait su expliquer pourquoi, ou peut-être que si. Au fil des ans, les gens lui avaient offert consolation, pitié, certains conseils – car il se trouve des gens pour donner des conseils même à un homme dont la femme s’est laissée mourir parce que son fils était un assassin. Mais personne jusqu’alors ne lui avait donné l’impression d’être compris, avec autant de simplicité.
« Oui, dit-il, c’est moche. »

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Folio pour la découverte de ce très beau roman !

Publicités

16 réflexions sur “Plus haut que la mer de Francesca Melandri

  1. Oh super je suis contente qu’il t’aie plu ! J’avais passé un très doux moment de lecture, comme suspendu, durant mes vacances à la mer d’avril dernier : je m’en rappelle très bien !

  2. Ta chronique montre à voir un univers et une histoire bouleversants. L’univers carcéral étant ce qu’il est… Et l’extrait du roman que tu as choisi « me parle ». Je prends bonne note, c’est un roman qui me parait important de lire après avoir lu ta chronique. merci pour cette découverte.

    • Ca a été la très bonne surprise du mois, je ne m’attendais pas à un livre si doux et tendre. J’espère que tu aimeras cette lecture autant que moi ^^ Bisous à toi également et bon we ^^

    • C’est une très belle histoire, parfaite pour cet été (ça te laisse un peu de temps, non ?) 😉 bonne lecture en tout cas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s