Le monde selon Garp de John Irving

Le monde selon Garp

Editions Points – 650 pages
Littérature américaine

Romancier, Garp insère dans le récit tragico-burlesque de sa vie des extraits de son œuvre, mêlant ainsi la réalité à la fiction au sein même de la fiction. Ce procédé, sans être vraiment original, révèle néanmoins que le monde est pour Garp un univers où c’est l’imagination qui règne. Roman qui mêle allègrement la farce et la tragédie, Le Monde selon Garp montre un univers où les références sont inversées sans tabous: la mère a une virilité d’homme, Robert devient Roberta, les hommes mordent les chiens…

MON AVIS :

Roman foisonnant, dense, tragique aux péripéties improbables, Le monde selon Garp nous conte les rapports, souvent orageux mais toujours empreints de tendresse, d’un fils et de sa mère écrivain rendu célèbre par un livre sur les conséquences de la concupiscence. Garp, qui deviendra à son tour un auteur respecté, fera face au succès de sa mère, à la montée d’un mouvement féministe, aux passions et aux désillusions, aux morts tragiques de ses proches, à la violence et à une multitude de luttes, à la fois familiales et sociétales.
Roman multiple qui allie à la fois le burlesque des situations et les aspects les plus sombres de nos vies, Le monde selon Garp surprend par sa richesse et son ton luxuriant. Un ensemble dense porté par une écriture plutôt fluide, qu’il m’a cependant été difficile de finir. Difficile en effet de m’attacher aux personnages, parfois antipathiques, et aux situations souvent burlesques et improbables. Une oeuvre qui n’échappe par ailleurs pas à certaines longueurs et qui ne sera jamais parvenue à me toucher totalement. Un classique mais qu’il m’a été difficile d’appréhender.

Dans le monde selon Garp, une soirée pouvait fort bien être d’une gaieté folle et le lendemain matin lourd de menaces.


Garp lui expliqua ce que l’on éprouvait à commencer un roman.
-C’est comme d’essayer de ramener les morts à la vie, dit-il. Non, non, ce n’est pas exact, c’est plutôt comme d’essayer de maintenir tout le monde en vie – à jamais. Même ceux qui sont destinés à mourir à la fin. Ce sont ceux-là qu’il importe le plus de maintenir en vie.


Même Charlotte possède une vision des choses, songeait-il ; il était bien placé pour savoir que sa mère en possédait une. Garp n’avait aucune sagesse comparable à l’absolue clarté du monde selon Jenny Fields. Mais, il le savait, ce n’était qu’une question de temps pour qu’il parvienne à son tour à imaginer un monde bien à lui – avec un peu d’aide de la part du monde réel. Le monde réel ne tarderait pas à coopérer.

Publicités

42 réflexions sur “Le monde selon Garp de John Irving

    • J’avais très envie de le découvrir et depuis longtemps déjà. J’ai lu tellement d’avis qui indiquaient qu’il s’agissait d’un classique à lire absolument que j’attendais peut-être trop de ce roman. Cela dit, le fait que je ne sois pas très sensible à l’humour absurde (assez présent dans ce livre) n’est peut-être pas étranger à mon avis mitigé…

      • Oui, quand on a trop d’attentes vis à vis d’un roman, on prend le risque d’être déçue, ça m’arrive aussi. Par contre, l’humour absurde peut me plaire, à voir… Mais ce livre n’est pas dans mes priorités de lectures.

      • Je viens de commencer Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin, j’en ai entendu beaucoup de bien, on verra ce que donne cette lecture. Et toi?

      • Je lis Le Destin de Laura U, mais l’ai à peine commencé, difficile de se faire une idée encore. J’ai hâte de lire ton avis sur les oubliés du dimanche 😉

      • Ah, je ne connais pas 🙂 oui quand on commence tout juste un roman, pas évident de se faire un avis, sauf pour certains où on plonge directement… En tous cas, Les Oubliés du dimanche est génial !! J’adore, et j’en suis qu’à la moitié. 🙂

      • J’irai voir ton avis sur les Oubliés du dimanche (je t’avoue que je ne sais même pas de quoi ça parle ^^)

  1. Ce roman ne m’a jamais tenté pour son thème, et de manière générale peu de roman de l’auteur m’accroche vraiment (mon mari a essayé de me faire lire l’épopée du buveur d’eau qui, à l’époque, m’avait laissée tellement froide que je ne l’ai jamais fin ; Je pourrais d’ailleurs réessayer aujourd’hui…).
    MAis l’un de ses romans m’a tentée pour le thème (l’avortement) et séduite par la plume, c’est « l’oeuvre de dieu la part du diable ». A lire si l’on veut découvrir l’auteur dans de bonnes dispositions selon moi !
    tu l’as lu_ ?

  2. Je n’ai encore jamais lu cet auteur, mais un de ces livres est dans ma bibliothèque : L’hôtel New Hampshire 🙂
    S’il me fait bonne impression, je tenterai sûrement ce classique !

  3. Houlala, je l’ai lu il y a tellement longtemps … mais même longtemps après, je me souviens des longueurs !!! Ceci dit, je crois que j’avais bien aimé … à moins que je n’ai « fait genre » 😉

    • héhé.. Pas mal le « faire genre », c’est vrai que c’est difficile d’avouer qu’on a peu ou pas aimé un classique encensé par tant de gens… après, je t’avoue que même si j’essaie de comprendre les qualités d’un classique (et celui-ci en a bien sûr), il faut avouer que certains ne parviennent pas à me toucher.. C’est malheureusement le cas de ce livre…

  4. J’ai adoré ce roman et il y a un film de 1982 avec les débuts de Robin Williams, et c’est aussi bon que le roman. Mais c’est vrai que l’auteur n’est pas simple à appréhender .. peut être pas ton style ou pas le bon moment pour le lire.

    • Tout à fait, ce n’était peut-être pas le bon moment pour moi. J’essaierai de relire l’auteur plus tard. J’ai effectivement vu que le livre avait été adapté en film mais je voulais absolument lire le livre avant… Tu me conseilles le film ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s