La mémoire des murs de Tatiana de Rosnay

La mémoire des murs

Editions Le livre de poche – 154 pages
Littérature française

Pour sa nouvelle vie de femme divorcée sans enfant, Pascaline a trouvé l’appartement qu’elle voulait. Mais contre toute attente, elle se sent mal dans ce deux-pièces pourtant calme et clair. Elle apprend qu’un drame y a eu lieu mais elle décide malgré tout de rester entre ces murs marqués par la tragédie, qui lentement la poussent à déterrer une ancienne douleur, qu’à 40 ans elle devra affronter.

MON AVIS :

L’écriture de Tatiana de Rosnay est comme toujours prenante, vibrante et claire. Une idée plutôt intéressante, celle de faire parler les murs et leur histoire, contée par l’intrigante Pascaline, femme intuitive aux dons inédits qui nous plonge au coeur du passé, devenu une véritable obsession pour le personnage principal. A l’image de l’obsession de la narratrice de Elle s’appelait Sarah, Tatiana de Rosnay livre ici les prémisses de son plus gros succès et ne fait d’ailleurs pas mystère des liens qui relient ses deux romans.
Une plongée obsédante et sombre au coeur des tragédies humaines et de ses plus grands troubles, que sublime une écriture précise et imagée. Un roman intéressant qui aurait peut-être mérité un développement plus conséquent et une fin plus aboutie mais qui n’en demeure pas moins intrigant.

Tu as une sensibilité en toi. Une fragilité secrète. Elle est là depuis que tu es petite fille. Et tu ne sais pas que tu as ça en toi. Tu as dû capter les vestiges d’un malheur, d’un fait horrible qui s’est déroulé dans ton appartement. Quelque chose qui est le mal. Exactement comme lorsque tu avais cinq ans et que tu faisais ce cauchemar.

Challenge au fil des saisons et des pages : 2/5

Publicités

22 réflexions sur “La mémoire des murs de Tatiana de Rosnay

  1. Je n’ai lu qu’un roman de Tatiana de Rosnay mais j’aime beaucoup son style et je vais faire en sorte d’en lire plus à l’avenir dont celui là.
    Bisous Yuko!

  2. Je me suis réconciliée avec Tatiana de Rosnay depuis ma lecture de Manderley for ever, donc pourquoi pas. 🙂 La manière dont tu en parles me fait envie en tous cas.

    PS : j’aime beaucoup ta nouvelle illustration de blog. Elle sent le soleil, l’été !
    Bisous Yuko

    • Coucou Bénédicte (merci pour la bannière, j’avais effectivement envie de vous proposer du soleil ^^) Quels autres livres as-tu lu de Tatiana de Rosnay ? Je n’ai lu que Elle s’appelait Sarah et j’ai bien aimé… donc pas d’expérience malheureuse avec l’auteure. Celui-ci est un bon petit roman, idéal entre deux pavés ^^ bises à toi

      • Je l’ai noté dans ma WL ! Sinon j’ai lu Café Lowendal, un recueil de nouvelles (je n’ai pas du tout été convaincue). Et Rose, un roman historique qui se déroule au cours du Second empire. Là par contre, j’ai davantage accroché mais je l’ai trouvé trop prévisible à mon goût.

    • Tu as bien raison, c’est une auteure à découvrir ! Notamment à travers son roman le plus connu Elle s’appelait Sarah. Tu as vu le film peut-être ? bonne soirée à toi !

  3. J’aime bien cette auteure. J’ai lu d’elle deux ou trois livre mais là, je passe, je ne retiens que si tu esemballée !!! Bon WE Yuko. Bises

  4. Hello,
    C’est un roman très prenant je trouve, c’est vrai qu’il aurait pu être plus développé mais pourtant je l’ai trouvé haletant mais vraiment différent 🙂

    • Je n’ai lu que quelques livres de l’auteure et n’ai jamais été réellement déçue. C’est aussi le cas de celui-ci. Ravie que tu l’aies apprécié.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s