Madame X de Jasinda Wilder

Madame X

Editions Michel Lafon – 334 pages
Littérature américaine

Engagée pour métamorphoser les fils incultes et superficiels de riches et puissants hommes d’affaires, Madame X est à la pointe du raffinement et de la culture. Elle les éduque et leur apprend à avoir confiance en eux, à s’exprimer correctement et à savoir se comporter dans le beau monde. C’est un professeur sévère et exigeant.
Mais derrière ce vernis sophistiqué, Madame X est une femme à la dérive, piégée par un sombre passé dont elle a tout oublié et par la protection d’un homme séduisant qui prétend posséder son corps… et son âme. Madame X le craint et le désire violemment à la fois.

MON AVIS :

Initialement présenté comme un modèle d’élégance et de raffinement, Madame X est en réalité une femme prise au piège de ses contradictions. Une volonté farouche d’échapper à sa condition néanmoins mise à mal par ses désirs et ses pulsions humaines. Si Madame X aurait pu poser de réelles questions existentielles, force est de constater qu’il subit l’échec d’un roman à répétition (Madame X souhaiterait s’échapper mais ne peut pas, n’en a pas la force, ne peut pas résister à son tortionnaire etc.), un récit qui interroge réellement sur la place que donne l’auteur à la femme face à une virilité violente. En effet, si l’on pouvait espérer une réflexion sur les possibilités de faire face à ses démons, l’auteur choisi la facilité et livre un roman érotico-attendu. Une oeuvre décevante, qui tient avant tout à ses personnages très caricaturaux et sans nuances, fait de contradictions et sans volonté. Un récit plutôt dangereux dans les valeurs qu’il véhicule (il est possible de contraindre une personne à faire l’amour avec une autre, de la séquestrer et d’exercer une emprise morale sur elle en toute impunité.) et en tout cas réducteur dans son approche des personnages. En effet, le personnage principal qui n’existe que grâce et par les hommes, ne peut trouver son salut que par eux.. La fin est évidemment décevante, portée par une écriture qui use parfois d’un langage familier inutile. Un roman à lire pour ce qu’il est, sans creuser davantage, mais qui fait craindre de réelles déviances dans les valeurs qu’il transmet.

Des pères me paient pour enseigner à leurs fils comment se présenter sous leur meilleur jour. Je ne fais pas de miracle. Je ne peux pas forcer un tigre à se défaire de ses rayures, ce qui veut dire que je ne peux pas changer la nature fondamentale des enfants de mes clients. Mais je peux leur montrer comment la déguiser. Une certaine malhonnêteté, mais pour laquelle je suis extrêmement bien payée.


Comment ai-je pu exister – d’une certaine façon le terme vivre me semble trop fort – aussi longtemps sans poser la moindre question ?

Je remercie néanmoins Livraddict et les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce livre.

Publicités

8 réflexions sur “Madame X de Jasinda Wilder

  1. Je sens que je vais passer beaucoup de temps par ici, j’adore lire, et après deux longues années a déprimer sans trouver le temps de finir un roman j’ai changé de cap, changé mes habitudes et je m’y remets bien plus ! Du coup je lis les blogs litteraire pour trouver de l’inspi et agrandir ma pal 😀

    • Coucou, ravie de ton passage ici ^^ Je suis sûre que tu trouveras une belle inspiration sur les blogs littéraires. L’avantage, c’est aussi cette possibilité de partager et de discuter nos lectures. N’hésites pas si tu le souhaites à venir papoter 🙂 Très belles lectures à toi et à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s