Yeruldelgger de Ian Manook

Yeruldelgger

Editions Albin Michel – 544 pages
Littérature française

Cinq ans plus tôt, Kushi, la fille de l’inspecteur Yeruldelgger a été enlevée et assassinée pour l’obliger à abandonner une enquête sur la corruption liée au rachat des terres de la steppe mongole.
La découverte du cadavre d’une autre fillette va le replonger dans les mêmes tourments. Dans un pays à l’histoire et aux paysages sauvages, une guerre sale d’argent et de pouvoir s’est déclarée autour d’une des richesses minières les plus rares et les plus convoitées de la planète.

MON AVIS :

Yeruldelgger est un titre bien étrange pour un polar français. Le prénom du commissaire est en effet le point de départ de cette intrigue, plaçant directement son personnage principal au coeur de l’ouvrage. Un personnage central sombre et torturé comme en produit souvent ce genre littéraire à la différence près que le personnage principal habite Oulan-Bator.
Ainsi, si l’intrigue qui se situe en Mongolie, a le mérite de se parer de rituels et traditions plus méconnus, on aurait peut-être apprécié de découvrir une intrigue plus construite et plus profonde. On peut en effet déplorer quelques retournements attendus et quelques situations un peu cousues de fil blanc. De la même façon, le personnage principal – Yeruldelgger – ne peut qu’être un commissaire brillant mais brisé, torturé par l’assassinat de sa petite fille et la destruction de sa famille.
Une narration pourtant portée par une écriture efficace qui se situe aux confins de paysages atypiques, les grandes steppes de Mongolie, mais qui ne parvient que trop rarement à surprendre son lecteur et le laisse sur un sentiment en demi-teinte.

Le commissaire Yeruldelgger Khaltar Guichyguinnkhen n’était un cadeau pour personne depuis longtemps. Comment pourrait-il accepter que le salut d’une petite âme innocente dépende de lui ?

Publicités

8 réflexions sur “Yeruldelgger de Ian Manook

  1. Bonjour Yuko, j’avais bien aimé ce roman quand je l’ai lu, un peu violent peut-être. En revanche, j’ai le deuxième tome toujours pas lu. M. Manook m’avait fait un très gentil commentaire comme à d’autres qui avaient lu le roman. Bonne après-midi.

    • Bonjour Dasola, je suis plus mitigée que toi sur le roman mais c’est vrai que c’est toujours un plaisir quand un auteur laisse un petit mot suite à une critique. Bonne après-midi à toi également !

  2. Une amie a adoré et me l’a recomandé +++
    Du coup, je le lirai certainement prochainement, surtout qu’il est dans ma PAL 🙂

  3. J’ai rencontré Ian Manook à un salon du polar mais je n’ai pas accroché à ses livres … trop violents sur le papier. Du coup, je n’ai jamais rien lu de lui ! Bises et bonne semaine.

  4. c’est bizarre, je l’ai découvert en livre audio et j’ai trouvé ça vraiment trop trash, je ne voulais pas lire la suite. Et pourtant, quelques mois plus tard, je me dis que je me replongerais bien dans l’univers de ce polar!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s