Celui-là est mon frère de Marie Barthelet

celui-la-est-mon-frere

Editions Buchet-Chastel – 168 pages
Littérature française

Un jeune chef d’état reçoit la visite de son frère tant aimé, disparu dix ans plus tôt. La brève joie des retrouvailles cède très vite la place à l’amertume et à l’indignation : celui qui est revenu a changé. Il est désormais l’Ennemi. À cause de lui, le pays va s’embourber dans une crise sans précédent.

MON AVIS :

Dans son premier roman, Marie Barthelet confronte, interroge, s’indigne, nous laisse, indélicat spectateur d’un mal qui ronge ses personnages de l’intérieur, à nos doutes et à nos interrogations. Quand le frère tant aimé a changé, s’est mué en un Ennemi mortel sans qu’aucun pardon ne soit possible, c’est tout un pays qui chute dans la guerre civile. Un récit sur la fraternité, la désolation et la déception d’un coeur qui se heurte à l’autre. Ici, le lecteur sans savoir qui a raison, décèle les parcelles d’amour qui ont uni les deux frères, les ont nourri du même lait puis perdu sur des chemins différents.
Celui-là est mon frère évoque le rapport à l’autre, différent ou du même sang, qui devient un jour l’étranger. Un premier roman fort et dérangeant qui se joue des ellipses et des faux-semblants à travers des phrases courtes et percutantes. Même si les personnages auraient gagné à être davantage développés, l’ensemble est assez prometteur.

Je voulais être heureux, simplement heureux de te revoir. Pardonner ta trahison d’il y avait plus de dix ans. Car oui, je considérais que ton départ valait un coup de poignard dans le dos, une blessure irréparable et même une mort, puisqu’en partant tu m’amputais de toi. Il y avait la vie d’avant et d’après ce départ. La vie avec et sans toi. Un âge d’or une ère de plomb.


Tu t’es montré si perspicace ! Si habile à peindre ma détresse une couleur après l’autre, de contrastes en dissonances – le tableau de ma nuit. Ne peint pas le malheur qui veut. Me voici forcé d’applaudir : tu es un maître, un artiste !

Challenge au fil des saisons et des pages 2017 – 1/5

Publicités

8 réflexions sur “Celui-là est mon frère de Marie Barthelet

    • Avec plaisir ! C’est un premier roman, c’est normal qu’on en entende moins parler surtout en cette rentrée littéraire très chargée 😉 biz biz

  1. Je l’ai trouvé super intéressant.
    Après, c’est une lecture Babelio donc je ne sais pas si j’aurais fait, moi même, l’effort d’aller vers ce livre dont je n’avais, de toute manière, pas entendu parler. Mais j’aime bien varier les genres et je trouve l’idée plutôt sympa, notamment pour un premier roman !

    • C’est vrai qu’il est pas mal, surtout pour un premier roman. C’est dommage qu’on n’en entente pas davantage parler mais bon c’est le problème des trèssss nombreuses sorties littéraires de la rentrée. Difficile de s’y retrouver !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s