Faire le mort de Stefan Casta

faire-le-mort

Editions Thierry Magnier – 260 pages
Littérature suédoise

« Je n’éprouve pas le besoin de pleurer. Ce qui s’est passé ne m’a pas rendu triste. On pleure quand on perd un chat. Mais on ne pleure pas quand nos copains nous trahissent, quand ils nous tabassent, nous humilient, essaient de nous tuer et nous abandonnent dans la forêt. On est blessé. On est en colère. On se relève. On montre qu’on n’accepte pas. On ne peut pas faire autrement. Il faut se venger. Sinon, on coule. » Une randonnée entre copains vire au cauchemar…

MON AVIS :

Avec un thème malheureusement d’actualité, la violence entre adolescents, Stefan Casta construit une oeuvre brute et sans fard. Une virée entre adolescents qui vire au cauchemar et met en exergue les différences qui peuvent exister entre la victime et ses bourreaux, le phénomène d’entrainement du groupe et les conséquences des actes engagés.
Une histoire qui prend le temps d’installer ses personnages dans leur quotidien et nous montre comment se tissent les liens entre les différents protagonistes.
Malheureusement, une fois ces éléments en place, difficile de trouver un réel lien affectif entre les personnages ni de s’attacher réellement à la victime qui reste toujours, à travers une écriture distante, hors de portée. Ainsi, et même si l’acte est terrifiant, l’ensemble peine à convaincre, peut-être à cause d’une écriture plutôt froide et de personnages qui restent inaccessibles.
Un thème qui aurait peut-être mérité un traitement plus nuancé. L’intrigue, par ailleurs, peine à se mettre en place et l’alternance des points de vue ne semble pas toujours utile. Un roman qui ne sera jamais parvenu à me toucher…

L’histoire des coqs de bruyère n’était qu’un détail mais il n’est pas impossible qu’elle ait été le début de quelque chose d’autre.
Peut-être le début de la fin.

Je remercie Babelio et les éditions Thierry Magnier pour la découverte de ce roman et de cet auteur !

Publicités

14 réflexions sur “Faire le mort de Stefan Casta

      • Je te comprends 😉 surtout avec l’arrivée de noël et ses joies paillettes ! Qu’est-ce que tu as prévu de lire prochainement ?

      • Là je termine Lady Susan de Jane Austen, et Quand on s’appelle Simone (un très bon roman que j’ai trouvé dans les promos Amazon). Je pense lire le Goncourt ensuite (pas super joyeux, je sais), puis un Anne Perry de Noël. 🙂

      • Sympa comme programme ! C’est vrai que si tu ne veux pas lire de thèmes durs en ce moment, le Goncourt n’est pas la meilleure des lectures… Mais d’ici là et après Lady Susan, tu auras peut-être envie d’autre chose (même si le thème est difficile…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s