Monsieur Origami de Jean-Marc Ceci

monsieur-origami
Editions Gallimard – 158 pages

Littérature belge

À l’âge de vingt ans, le jeune Kurogiku tombe amoureux d’une femme qu’il n’a fait qu’entrevoir et quitte le Japon pour la retrouver. Arrivé en Toscane, il s’installe dans une ruine isolée où il mènera quarante ans durant une vie d’ermite, adonné à l’art du washi, papier artisanal japonais, dans lequel il plie des origamis. Un jour, Casparo, un jeune horloger, arrive chez Kurogiku, devenu Monsieur Origami. Il a le projet de fabriquer une montre complexe avec toutes les mesures du temps disponibles. Son arrivée bouscule l’apparente tranquillité de Monsieur Origami et le confronte à son passé. Les deux hommes sortiront transformés de cette rencontre.

MON AVIS :

Premier roman de Jean-Marc Ceci, Monsieur Origami emprunte à de nombreux genres. Tantôt poème, tantôt conte, haïku ou récit philosophique, l’oeuvre de l’auteur se dénote par une écriture claire aux phrases courtes. Un récit initiatique facile à lire où se côtoient des thèmes universels (amour, amitié, recherche de soi etc.) dans un paysage lunaire peuplé de phrases courtes et de paragraphes logés en milieu de page avec peu de dialogues.
Une oeuvre rapidement lue mais qui aurait gagné en puissance narrative si elle avait développé ses personnages et leurs raisons d’agir. Le roman est en effet traversé de personnages plutôt lisses et sans passé qui se côtoient, échangent, partagent mais sans réellement tisser de liens durables. Un livre de méditation qui se déguste comme un bon thé mais qui ne laissera pas un goût durable ni une réflexion marquante au lecteur. Un joli conte néanmoins.

Les règles de l’origami sont simples.
Comme souvent, la simplicité de ses règles rend l’exercice de l’art plus compliqué.
Toutes les règles sont contenues dans le mot lui-même : origami. Oru : « plier ». Kami : « papier ».
Ni plus, ni moins.

Publicités

16 réflexions sur “Monsieur Origami de Jean-Marc Ceci

  1. Merci pour ton retour ! Il ne m’attire pas des masses du fait des bémols que tu as soulignés, et que j’ai déjà pu lire dans une autre chronique. Le style a l »air très épuré, ce qui semble correspondre au thème.^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s