Le détour de S.A. Bodeen

le-detour

Editions Michel Lafon – 250 pages
Littérature américaine

À 17 ans, Livvy Flynn est LA romancière à succès d’une série fantastique pour adolescents, adulée par des millions de lecteurs. Et puis, il a suffi d’une mauvaise indication du GPS, d’une seconde d’inattention sur une route cabossée, dans un coin perdu…
Lorsqu’elle reprend conscience, Livvy découvre avec horreur qu’elle est retenue prisonnière dans la cave d’une ferme, isolée au milieu de nulle part. Ses ravisseuses, une mère et sa fille désaxée, lui en veulent et exigent des excuses. Mais pourquoi ? Fans dérangées ou rivales envieuses ? Livvy devra vite comprendre la raison de ce piège si elle veut s’en sortir.

MON AVIS :

Thriller jeunesse écrit à la première personne, Le détour de S.A. Bodeen aurait pu être un simple roman pour adolescent, sans humanité ni réelle profondeur. En réalité, son écriture rythmée, fluide et ses retournements de situations en font un récit plutôt efficace et bien mené.
Malgré quelques situations attendues et assez vite envisagées par le lecteur, l’écriture fluide du roman nous mène au dénouement sans temps mort ni faux-semblants. Le personnage principal (Livvy Flynn, jeune auteure à succès) qui apparaît plutôt antipathique au début du récit gagne progressivement en humanité et nous dévoile certains aspects plus réfléchis de son personnage.
La captivité de la narratrice est plutôt bien retranscrite, tout comme ses craintes personnelles et ses interrogations légitimes. Emprisonné avec elle, le lecteur n’a d’autres choix que de suivre son évolution et celui de son rapport avec les autres protagonistes du récit. Le roman évoque par ailleurs, non sans intérêt, les dangers du virtuel et les dérives liées au succès. Deux thèmes intéressants pour le jeune public cible, assez bien abordés et savamment distillés dans le récit.
Un roman qui reste sympathique, efficace et à la construction simple, même s’il aurait mérité peut-être une histoire plus complexe et moins attendue.

Ça vous arrive souvent de voir une fille pieds nus au bord de la route, debout sur une bûche, en train de jouer de la flûte traversière ?
Jamais. Ca ne vous arrive jamais.
C’est pour ça que mon attention s’est détournée de la tortueuse route de gravier pendant une fraction de seconde de trop, largement suffisante pour que les pneus de mon Audi rouge décapotable mordent le bord de la route, route sur laquelle, certes, je roulais bien trop vite.

Challenge au fil des saisons et des pages (hiver) : 3/5

Un grand merci à Livraddict et aux éditions Michel Lafon pour la découverte de ce roman !

Publicités

8 réflexions sur “Le détour de S.A. Bodeen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s