Famille parfaite de Lisa Gardner

Mise en page 1

Editions Albin Michel – 510 pages
Littérature américaine

Les Denbe semblaient sortir des pages des magazines glamour : un mariage modèle, une belle situation, une ravissante fille de quinze ans, une demeure somptueuse dans la banlieue chic de Boston… une vie de rêve. Jusqu’au jour où ils disparaissent tous les trois. Pas d’effraction, pas de témoin, pas de motif, pas de demande de rançon. Juste quelques traces de pas et des débris de cartouches de Taser sur le sol de leur maison. Pour la détective privée Tessa Leoni, l’enlèvement ne fait aucun doute. Mais que pouvait bien cacher une existence en apparence aussi lisse ?

MON AVIS :

Dans ce thriller psychologique, Lisa Gardner entreprend de disséquer les liens d’une famille idéale au passé trouble et aux nombreux non-dits. Pris dans une tourmente cruelle, les personnages de cette famille modèle révéleront en effet d’authentiques secrets inavoués. A travers une écriture claire et facile à lire, l’auteure nous entraîne dans de violents affrontements psychologiques à la recherche d’une certaine forme de vérité. Un roman complexe qui ne se départit cependant jamais de certaines longueurs. Certaines facilités dans le scénario auraient par ailleurs pu être évitées.
Un thriller qui plaira aux amateurs de ce genre de lecture sans marquer durablement ses lecteurs.

Et d’un seul coup, Wyatt comprend. Ce qui lui trotte dans la tête depuis deux heures du matin. Ce qui expliquerait qu’on enlève toute une famille plutôt qu’un homme seul. Pourquoi une affaire ne tient jamais à des facteurs financiers, mais toujours à des facteurs psychologiques.


Quelle heure est-il ? Je n’arrive pas à me faire une idée en fonction de la hauteur du soleil.
Mais ça vient. Quinze heures.
L’heure des comptes.
J’arrête de tourner en rond, je monte sur la couchette du haut et je prends la main de ma fille.

Publicités

8 réflexions sur “Famille parfaite de Lisa Gardner

  1. J’ai lu La maison d’à côté de cette auteure, que j’ai plutôt apprécié. Là aussi il était question d’une famille « modèle » et d’une disparition. C’est un thème qui doit lui sied.

  2. Typiquement le genre d’auteur que je ne lis plus car je trouve que c’est une perte de temps ..
    il y a quelques années je me suis fait avoir par le fameux bandeau rouge sur le livre disant : aimé par des millions d’américains !! et à chaque fois j’était déçue.

    • C’est vrai que les bandeaux ne sont pas vraiment un gage de qualité.. A vrai dire, le plus souvent je me fies aux avis des amis et des copinautes 😉 ça aide !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s