Patients de Grand Corps Malade et Mehdi Idir


Film français – 1 h 57

Avec Pablo Pauly, Soufiane Guerrab et Moussa Mansaly

Se laver, s’habiller, marcher, jouer au basket, voici ce que Ben ne peut plus faire à son arrivée dans un centre de rééducation suite à un grave accident. Ses nouveaux amis sont tétras, paras, traumas crâniens…. Bref, toute la crème du handicap. Ensemble ils vont apprendre la patience. Ils vont résister, se vanner, s’engueuler, se séduire mais surtout trouver l’énergie pour réapprendre à vivre.

MON AVIS :

Premier film de Grand Corps Malade et de Mehdi Idir, cette oeuvre adaptée du roman du slameur, Patients, évoque avec beaucoup de pudeur et d’humilité le quotidien de jeunes aux destins cabossés et aux sourires familiers. Véritable ode à la tolérance et à la fraternité, le film nous démontre avec intelligence et subtilité qu’il reste possible de tout recommencer, malgré de très nombreuses possibilités de renoncement et de grandes déceptions.
Sans jamais tomber dans le pathos, il renseigne sur ces vies prisonnières des murs que représentent le corps, mais nous prouve qu’on peut toujours rester maître de son destin.
Un film nécessaire, plein d’humour et d’ondes positives salutaires, qui balaie les a priori négatifs et impose une belle leçon de vie. Aux spectateurs qui doutaient encore du talent de l’auteur, n’hésitez plus à découvrir ce film à l’humour contagieux et au message audacieux. Le monde du handicap à porté de mains, une voix nouvelle qui s’élève et touche le coeur des spectateurs, toujours entre tendresse et férocité. Un film emprunt de délicatesse et d’humanité.

– Bande annonce

Publicités

14 réflexions sur “Patients de Grand Corps Malade et Mehdi Idir

    • Je te le conseille, tout comme le livre qui est aussi bien. C’est assez inhabituel de plonger dans ce genre de centre et c’est vraiment très intéressant de voir ce qui se passe à l’intérieur. Aller à la rencontre de ces jeunes. Vraiment je te conseille le livre et le film ! Bon lundi à toi ^^

    • De mémoire, c’est aussi comme ça dans le livre et apparemment, ça se serait effectivement passé comme ça. A vrai dire, ça ne m’a pas choqué 😉

  1. J’ai vu la B.A. qui m’a énormément plu et pour avoir passé deux mois dans un centre de ce genre (je ne suis pas handicapée à ce point mais j’en ai vu de toutes les couleurs), j’ai trouvé la bande annonce très réaliste et je vais aller le voir ! 😀 Ton billet est magnifique Yuko, gros bisous♥

    • Merci Asphodèle, comme toujours ton passage ici est un vrai rayon de soleil. Ce film est bénéfique à de nombreux égards, notamment sur le regard qu’il porte sur le handicap. On sent vraiment que l’auteur est passé par ces phases et certains sujets comme le suicide sont nécessairement évoqués mais sans jamais tomber dans les clichés. C’est vraiment un film intelligent que je recommande autour de moi ! Bisous à toi !

    • Sur le thème du handicap, on peut effectivement les comparer. Après, dans l’ambiance ils sont assez différents je trouve. Mais quoiqu’il en soit, ils ont tous les deux le mérite de traiter du handicap, c’est déjà beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s