Nos étoiles contraires de John Green


Editions Nathan – 328 pages

Littérature américaine

Hazel, 16 ans, est atteinte d’un cancer. Son dernier traitement semble avoir arrêté l’évolution de la maladie, mais elle se sait condamnée. Bien qu’elle s’y ennuie passablement, elle intègre un groupe de soutien, fréquenté par d’autres jeunes malades. C’est là qu’elle rencontre Augustus, un garçon en rémission, qui partage son humour et son goût de la littérature.
Entre les deux adolescents, l’attirance est immédiate. Et malgré les réticences d’Hazel, qui a peur de s’impliquer dans une relation dont le temps est compté, leur histoire d’amour commence… les entraînant vite dans un projet un peu fou, ambitieux, drôle et surtout plein de vie.

MON AVIS :

Littérature jeunesse, Nos étoiles contraires a le mérite de traiter avec sincérité et clarté un thème aussi grave que la maladie chez les jeunes. Une lumière bienveillante qui s’exprime toujours à travers une syntaxe claire et une écriture simple pour un roman résolument positif et tourné vers la vie. Les personnages d’Hazel et d’Augustus sont plutôt bien pensés et réalistes, toujours en décalage, même s’ils auraient pu être davantage étoffés et nuancés.
L’intrigue, bien que classique pour ce genre de littérature, fait apparaître des thèmes essentiels : la maladie bien sûr mais également l’amitié, le soutien, l’amour, la compassion, la compréhension et l’empathie.
Une ode à la vie et à sa beauté qui concilie avec quelques touches d’humour, désespoir et désir d’avenir. Un roman jeunesse plutôt réussit pour une oeuvre qui s’adresse avant tout à un jeune public.

On avait tant de choses à regarder que le silence n’avait rien de bizarre, mais j’aurais voulu que tout soit parfait. Et tout était parfait, sans doute. Sauf que j’avais l’impression que quelqu’un avait mis en scène mon Amsterdam de rêve. Alors j’avais du mal à oublier que le dîner, comme le voyage lui-même, était un cadeau-cancer. J’aurais aimé qu’Augustus et moi, on discute, on plaisante, à l’aise, comme à indianapolis, mais une certains tension sois-tendait l’atmosphère.

– Challenge nettoyage de printemps 
– Challenge Au fil des saisons et des pages : 3/5

Publicités

24 réflexions sur “Nos étoiles contraires de John Green

  1. Coucou,
    J’ai juste vu le film mais le livre me tente beaucoup aussi 🙂
    Merci pour ton avis !
    Gros bisous à toi et bonne journée^^

  2. Coucou,
    J’ai le livre en v.o à la maison qui m’attend depuis plusieurs mois, mais je ne me suis toujours pas lancée. J’ai pourtant vu le film que j’ai adoré ! Néanmoins, ma lecture de Looking For Alaska du même auteur m’a déjà montré que c’était vraiment une écriture pour la jeunesse mais que j’ai trouvé très belle.
    Bonne journée à toi.

    • C’est vrai que c’est avant tout un livre jeunesse mais il est plutôt bien mené. Si en plus, tu peux le lire en Vo, c’est un vrai atout ! Je n’ai pour ma part pas lu Lookinf for Alaska mais j’avoue qu’il m’intrigue…

  3. Je l’ai lu en VO par curiosité et j’ai été surprise en bien parce moi le young adult c’est pas mon truc. Je l’ai trouvé bien dosé car il montre vraiment les côté durs et réalistes de la maladie, mais il en ressort beaucoup d’énergie positive. Même si c’est pas de la littérature avec un niveau incroyable, pour des ados c’est vraiment une chouette lecture…

    • Peut-être que le livre passe mieux que le film… Je t’avoue que je n’ai pas très envie de voir le film, j’ai envie de rester avec mes propres images !

  4. Moins tire-larmes que le film – même si je trouve qu’il y a une surdose de « mignonneries » (je ne sais pas si c’est le bon terme mais j’espère que tu comprends ce que je veux dire), j’ai tout de même aimé ce roman, fluide et qui montre effectivement bien tous les côtés de la maladie.

  5. Un roman qu’on ne présente plus je crois… Et que, pourtant, je n’ai jamais lu, ni même vu le film d’ailleurs ! Ce n’est pas tellement un genre que j’apprécie, je ne pense pas y être sensible.
    Après, tant qu’on ne l’a pas lu difficile de savoir….
    Bonne journée à toi !

  6. C’est intéressant de lire l’avis d’une blogueuse qu’on « connaît » littérairement parlant ; Parce que bon très franchement au début je me suis dit c’est le livre à la mode, que tout le monde va encenser, très peu pour moi merci ; ensuite au vu des avis de mon entourage je me suis dit après tout c’est peut être super, mais un roman triste sur la maladie non merci j’ai pas envie de pleurer.
    Et puis à force, vous allez peut-être me faire accepter l’idée de le lire un jour…
    Mais bon, par encore aujourd’hui hein^^
    « j’crois qu’chui pas encore prête »^^(#oréo)

    • On s’est passé le mot ? 😉 Disons que c’est roman jeunesse qui traite sans fioritures d’un thème difficile. Qui sait, ce roman viendra peut-être à toi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s