Petit pays de Gaël Faye


Editions Grasset – 218 pages
Littérature franco-rwandaise

En 1992, Gabriel, dix ans, vit au Burundi avec son père français, entrepreneur, sa mère rwandaise et sa petite sœur, Ana, dans un confortable quartier d’expatriés. Gabriel passe le plus clair de son temps avec ses copains, une joyeuse bande occupée à faire les quatre cents coups. Un quotidien paisible, une enfance douce qui vont se disloquer en même temps que ce « petit pays » d’Afrique brutalement malmené par l’Histoire. Gabriel voit avec inquiétude ses parents se séparer, puis la guerre civile se profiler, suivie du drame rwandais. Le quartier est bouleversé. Par vagues successives, la violence l’envahit, l’imprègne, et tout bascule. Gabriel se croyait un enfant, il va se découvrir métis, Tutsi, Français…

MON AVIS :

Premier roman de Gaël Faye, Petit pays, évoque, à hauteur d’enfant, la perte de l’innocence et le rapport à la guerre. D’une enfance peuplée d’images et de jeux lumineux, Gabriel ne gardera que la sombre marque du conflit et la peur vue dans le regard des adultes. Un récit difficile, porté par l’écriture fine et souvent sans concession de l’auteur qui offre, à rebours, une plongée riche et sanglante dans l’horreur du génocide rwandais. Un thème terrifiant délicatement mis en lumière par les mots de l’innocence, donnant ainsi plus de résonance à l’émotion qui se dégage des dernières pages. Une oeuvre forte, engagée et souvent émouvante.

Les premières nouvelles sont arrivées début juin. Pacifique a appelé chez mamie. Il était vivant. Il n’avait de nouvelles de personne. Mais il savait que son armée, le FPR, allait s’emparer de Gitarama et qu’il pourrait être chez Jeanne dans la semaine. Cette information nous a redonné un peu d’espoir. Maman a réussi à retrouver quelques parents éloignés et de rares amis. Leurs récits étaient toujours terribles et leur survie de l’ordre du miracle.

Publicités

22 réflexions sur “Petit pays de Gaël Faye

    • Merci Nicolas, je t’avoue que j’avais moi aussi quelques réserves concernant ce roman et son « effet de mode ». Je ne regrette cependant pas ma découverte puisque, pour un premier roman, la plume de l’auteur est impressionnante. Je ne peux que te le conseiller. A bientôt !

      • Je vois que j’ai été plus rapide que je ne le pensais pour lire ce roman et je ne le regrette pas! Un roman émouvant et horrible qui montre bien que la guerre ethnique (hutu/tutsie) a dépassé les frontières du Rwanda!

      • En cela, il devient presque un roman universel je trouve. La thématique de l’enfance perdue à cause de la guerre, même si elle est connue, n’en reste pas moins très bien traitée dans ce roman. Ravie que tu aies aimé 😉 Bonnes fêtes de fin d’année à toi et à tes proches !

    • Il y a eu un bel engouement autour de ce roman et les lycéens ne s’y sont pas trompés en lui attribuant le prix Goncourt. Tu as raison, on peut faire confiance aux lecteurs, en tout cas ici ça se confirme !

  1. Je l’ai lu et ton post est le reflet de ce que j’ai ressenti en refermant le livre.
    Certes, le thème n’est pas facile mais on ressent bien ce que le narrateur a vécu…

    • Je trouve qu’il a parfaitement su retranscrire ce qu’un enfant peut ressentir. On découvre vraiment l’ampleur du massacre à travers ses yeux, c’est très fort.

  2. Les nombreuses réticences lus à son sujet m’ont retenu de le lire, mais j’ai vu qu’il était -déjà- sorti en poche. Peut-être que je me déciderai à me faire mon propre avis, finalement..

    • Tu as lu des avis réticents ? Je suis étonnée parce que je n’avais pour ma part que des retours enthousiastes. Tu as raison de te faire ton propre avis !

      • Merci pour ce retour, je vais de ce pas lire cet avis plus nuancé 😉
        Je ne connais pas le roman que tu évoques mais j’avoue que le thème n’étant déjà pas facile, si le style ne suit pas, je préfère passer mon tour 🙂

  3. J’ai beaucoup aimé ce roman que j’ai lu l’an dernier. C’est un sujet terrifiant, si proche de nous et tellement bien amené. Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s