La brocante Nakano de Hiromi Kawakami


Editions Picquier poche – 344 pages

Littérature japonaise

A Tôkyô, la brocante Nakano n’est pas un repaire d’objets chers, mais plutôt originaux et incongrus, comme parfois les clients qui la fréquentent. Son propriétaire a un penchant très prononcé pour le sexe féminin, sa sœur Masayo fabrique des poupées, les jeunes Hitomi et Takeo viennent les aider.
La boutique est comme une roue de la vie où se croisent, s’aiment et s’échangent les personnages, au gré de leurs attirances et de leur fantaisie.

MON AVIS :

Avec délicatesse et sensibilité, Hiromi Kawakami évoque les liens invisibles et sincères qui unissent les personnages dans ce roman aux objets rares. La brocante Nakano fonctionne comme un microcosme, où les âmes se rencontrent, s’apprivoisent, se découvrent, s’éloignent… Imperceptiblement, Hiromi Kawakami distille une atmosphère douce et délicate où la douceur des sentiments côtoie la nostalgie et les espoirs déçus. L’écriture de l’auteure est simple et franche, les personnages multiples, les situations, toujours délicates, se succèdent et s’enchainent comme les nombreux personnages qui trouvent refuge à la brocante Nakano. Un bel hommage aux liens qui unissent les hommes et guérissent les âmes.

Hitomi, pour commencer, allez vous installer dans la pièce du fond. Nous mangerons ensemble quelque chose de chaud pour le déjeuner, disait la voix de Masayo. Elle me parvenait comme la brise d’automne qui souffle dans le lointain. J’avais les épaules qui tremblaient, je continuais de pleurer par intervalles.


Mais il n’y a pas si longtemps, vous avez dit que vous ne le quitteriez pas… Ma voix devenait presque inaudible. M. Nakano et Takeo se dirigeaient vers nous.
« C’est vrai, mais j’ai compris que j’étais enfin en mesure de le quitter… »
Enfin ? ai-je répété malgré moi. Au même moment, M. Nakano s’est laissé lourdement tomber sur le coussin entre Sakiko et moi.
Sakiko s’est tournée vers lui et a souri?. C’était un sourire terriblement tendre. Un sourire épanoui, comme celui de la statue en bois d’une divinité shintô que j’avais vue un jour à Asukakadô, la magasin de Sakiko.

Publicités

8 réflexions sur “La brocante Nakano de Hiromi Kawakami

  1. J’ai lu de cette auteure « cette lumière qui vient de la mer » et j’avais bien aimé. Avec celui-ci, je ne pense pas être déçue. Merci pour ton avis.

    Bisous et bonnes fêtes de Noël ♥

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s