Les trois soeurs d’Anton Tchekhov


Editions Babel – Théâtre – 130 pages
Littérature russe

Dans une ville de province, perdue dans l’immense Russie, trois sœurs s’ennuient, mais espèrent : Moscou, le retour de l’enfance, la vraie vie… Tout est encore possible le deuil est fini, la vie attend. La vie s’écroule, sans événement. Les officiers vont et viennent. Tous s’accrochent aux mots, mais les mots tuent ou s’usent. Les trois sœurs n’iront jamais à Moscou. Elles ont tout perdu, même l’espoir de partir. Les Trois Sœurs la plus tchekhovienne des quatre grandes pièces de Tchekhov, a inspiré les plus grands metteurs en scène depuis Stanislavski jusqu’à Pintilié et Krejca. Comment vivre, comment survivre, en ce monde, en Russie et ailleurs ?

MON AVIS :

Pièce théâtrale où se côtoient amitiés multiples, désordres amoureux et attentes familiales, Les trois soeurs met en scène des personnages névrosés en prise avec leurs envies et leurs ambitions désolées. Une multitude de personnages parfois complexes qui auraient peut-être mérité d’être davantage développés, au-delà des ambitions qu’ils incarnent.
En effet, les histoires de ces êtres languissants s’enchainent parfois rapidement et manquent peut-être de profondeur. Les personnages, souvent oisifs, auraient en effet pu être davantage ancrés dans la réalité ou interagir plus efficacement entre eux. Difficile dès lors de s’attacher aux personnages et à leurs espoirs brisés. Une nouvelle lecture de Tchekov qui ne parvient malheureusement pas à me réconcilier avec l’auteur.

IRINA (posant sa tête sur le poitrine d’Olga) Un temps viendra, tout le monde comprendra à quoi ça sert, tout ça, à quoi servent ces souffrances, il n’y aura plus aucun mystère, mais pour l’instant, il faut vivre… il faut travailler, seulement travailler !
Demain, je m’en irai toute seule, je commencerai d’enseigner à l’école, et je donnerai toute ma vie à ceux qui, peut-être en ont besoin.

Publicités

8 réflexions sur “Les trois soeurs d’Anton Tchekhov

  1. Ah dommage. Il faudrait que je le relise. Le mois dernier, j’ai vu une adaptation théâtrale excellente,  » Les trois soeurs  » en version contemporaine, c’était très réussi avec un choix de mise en scène originale : une maison transparente qui tournait parfois sur scène, nous pouvions suivre chacun des protagonistes. Chouette moment de théâtre.

    • C’est sans doute différent de le voir au théâtre. Le texte doit être plus vivant, le jeu des comédiens et la mise en scène participent de l’expérience ! Même si je n’ai pas été convaincue par le texte d’origine, je me laisserai peut-être tentée par une adaptation ! En tout cas, tu as su m’y inciter 😉

    • Je ne suis pas sûre d’en garder un grand souvenir moi non plus… De Tchekhov, j’ai lu « Histoire de lire et autres nouvelles  » et « Une banale histoire ». A vrai dire, j’ai maintenant quelques craintes par rapport à cet auteur. Tu as aimé La Cerisae ? La mouette ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s