Mercredi, c’est papi ! d’Emmanuel Bourdier et Laurent Simon


Editions Flammarion jeunesse – 96 pages

Littérature française

« Le mercredi après-midi, c’est chez papi et mamie, et c’est un peu l’enfer aussi. Il n’y a pas Internet, et seulement trois BD un peu moisies. ? Je m’ennuie. ? Mais non mon roudoudou. On ne s’ennuie jamais à ton âge. Va voir papi. ? Non. Papi, il est aux fraises. ? Pas du tout ! Il est aux haricots. Va le voir, ça lui fera plaisir. Papi est bien aux fraises. Être aux fraises, c’est perdre la boule, avoir des courants d’air entre les deux oreilles, yoyoter du citron. » Et pourtant, pour Simon, le mercredi avec papi va devenir immanquable !

MON AVIS : 

Récit jeunesse sur le thème de la transmission, Mercredi c’est papi ! évoque avec délicatesse et conviction les thèmes de l’oubli, de la créativité, de l’invention et de la fantaisie.
A travers les histoires inventées par son grand-père atteint de la maladie d’alzheimer, Simon va découvrir toute la force de l’incarnation et toute la beauté de l’oralité. Une oeuvre sur le lien qui existe entre générations, malgré la maladie et qui a le mérite de mettre des mots sur ces difficultés.
Un récit qui prend réellement vie grâce aux magnifiques illustrations de Laurent Simon qui s’insèrent avec malice dans un texte tantôt classique et tantôt grossissant.

Des dessins tout droit sortis d’un imaginaire multiple qui accompagne brillamment ce si joli récit. Une oeuvre généreuse, qui rappelle avec conviction que le partage passe avant tout par le don de soi, même lorsqu’on oublie son identité. Une jolie découverte !

Moi, j’ai encore pleins de choses à apprendre sur ta vie d’avant. Car tout est vrai, je le sais, tu as été tout ça, sinon la vie est trop triste. Avec toi, on n’a pas besoin de livres. Tu les écris avec ta bouche ! Quand tu racontes, on dirait que tu tournes des pages magiques. Il n’y a que toi qui sait faire ça.

Un grand merci aux éditions Flammarion jeunesse qui m’ont permis de découvrir ce joli récit !

Publicités

6 réflexions sur “Mercredi, c’est papi ! d’Emmanuel Bourdier et Laurent Simon

  1. Eh ben saperlipopette, voici un livre qui semble chargé d’une belle intensité. WOW!
    Petite question: Que veux-tu dire quand tu écris: « un texte tantôt classique et tantôt grossissant. » ? Le sens m’échappe.
    Merci pour cette belle découverte! Vraiment merci!

    • Merci pour ton retour ! Effectivement, quand j’ai écrit les mots « un texte tantôt classique et tantôt grossissant », j’avais conscience que ce n’était pas très explicite mais en même temps c’est vraiment comme ça que je voulais le décrire. C’est en fait très premier degré puisque le texte est parfois classique et parfois très gros, il prend toute la page 😉 J’ai d’ailleurs beaucoup aimé cette gestion des mots dans l’espace dans ce récit 😉

      • Oh ok, oui, je vois. J’ai déjà lu des textes comme ça. Parfois, même la typo peut changer. C’est très graphique en effet. Et ça apporte une dimension « orale » au texte je trouve, comme si les mots criaient ou chuchotaient.

      • C’est exactement ça ! Pour retrancrire les paroles d’un enfant, c’est très bien pensé 🙂 bon we à toi !

    • C’est très mignon comme histoire et puis elle a vraiment le mérite de traiter d’un sujet très sévère de manière vraiment rafraichissante ! Idéal pour les plus jeunes ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s