Une odeur de gingembre d’Oswald Wynd


Editions Le livre de poche – 380 pages
Littérature écossaise

En 1903, une jeune Ecossaise, Mary Mackenzie, embarque pour la Chine où elle doit épouser son fiancé, attaché militaire britannique. Fascinée par la vie à Pékin au lendemain de la Révolte des Boxers, Mary affiche une curiosité d’esprit rapidement désapprouvée par la communauté européenne. Une liaison avec un officier japonais, la mettra définitivement au ban de la société et scellera son destin. Une odeur de gingembre est le passionnant récit de sa survie dans une culture totalement étrangère, à laquelle elle réussira à s’intégrer grâce à son courage et à son intelligence.

MON AVIS :

Récit d’une destinée hors norme, Une odeur de gingembre surprend par sa narration vive et son héroïne singulière. En donnant la parole à une femme, exilée et contrainte de survivre face à une culture très éloignée de la sienne, Oswald Wynd s’impose résolument comme un auteur avant-gardiste. Mary apparait bien naïve au début du récit, ce qui empreint le roman de certaines longueurs difficiles, mais le destin singulier de la jeune femme prend bientôt le pas et offre au lecteur de très nombreux rebondissements. Difficile dès lors de ne pas être happé par l’histoire hors norme de cette jeune écossaise, déracinée mais curieuse de tout qui n’aura de cesse de reconstruire ce que le destin aura, pour elle, défait. Mary Mackenzie est une héroïne comme le lecteur curieux aime en côtoyer : courageuse, opiniâtre, intuitive, passionnée.
Une jeune femme très en avance sur son temps qui invite le lecteur à reconsidérer, à ses côtés, la notion d’acquis et d’expérience.

Pourquoi faut-il que nous prenions des décisions aussi graves pour notre vie entière quand nous sommes trop jeunes pour savoir ce que nous faisons ? Les grandes fautes vous pèsent sur la nuque et on doit les supporter pour toujours.


Quand je me risque à penser à l’avenir, je ne vois rien. Cela n’avait encore jamais été le cas, même lorsque je ne savais pas ce qui allait m’arriver, je pouvais au moins supposer quelque chose. Je pouvais imaginer un tableau quelconque pour occuper cet espace vide sur le mur que j’avais devant moi, mais là, je n’y arrive pas. Ce mur reste désespérément vierge. J’ai rêvé que je me dirigeais vers lui, que je le touchais et qu’il se dissolvait comme la vapeur qui s’échappe d’une bouilloire fumante mais devant moi j’avais toujours un autre mur blanc et vide qui m’attendait et je savais pertinemment que si je m’en approchais et le touchais, il allait s’évaporer, lui aussi.

Publicités

16 réflexions sur “Une odeur de gingembre d’Oswald Wynd

    • J’avoue que le début me semblait très long avec cette héroïne très naïve… Heureusement, le reste est plus réaliste et nous plonge au coeur d’une vie plus passionnante !

    • Coucou Gagaie ! Une lecture qui s’avère au final plus profonde que ce qu’elle laissait paraitre au premier abord ! Je te la conseille 😉 Belle soirée à toi aussi ^^ Bises

      • Une LC en automne te tenterait ? Pourquoi pas Joyce Carol Oates ? (elle est très prolifique). Sinon, on peut essayer de partir sur un livre qui est présent dans nos 2 PAL, qu’en penses-tu ?

      • D’accord, oui pour l’automne. Je n’ai pas Pâtes dans ma Pal ( et j’essaie de tenir quelques résolutions ^-^ ), je vais regarder de mon côté aussi pour les auteurs.

      • Coucou, bon alors après réflexion ça va être plus compliqué pour moi cet automne… J’ai pas mal de lectures prévues donc si tu le veux bien, je préfère reporter notre LC (je n’aime pas ne pas tenir mes engagements..) j’espère que tu ne m’en voudras pas trop et que nous aurons d’autres occasions 😉

    • Coucou Laurence ^^ C’est dommage que ce roman ne soit pas davantage connu et même s’il met du temps à s’installer (j’ai eu un peu peur au début face à la naïveté de l’héroïne..) le reste nous laisse découvrir un destin féminin hors normes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s