Wanderlandz de Valérian MacRabbit


Editions Carnets d’Askalie – 164 pages
Littérature française

A mi-chemin entre le récit de voyage et le roman d’aventure, « Wanderlandz » revient sur le tour du monde entamé par l’auteur en 2016. Le texte prend l’allure d’une déambulation poétique, d’une invitation au vagabondage et à la fugacité, ou peut-être encore d’un étrange jeu de piste aux confins de la réalité et de la fiction.

MON AVIS :

Récit d’une errance poétique, Wanderlandz s’apparente à une promenade immersive et irréelle aux confins du monde. Un voyage à travers le monde, fait de rencontres, d’expériences et de musicalité. C’est en effet au son de jolies notes que l’auteur nous convie à cet étonnant voyage, entre réalités et illusions (perdues), découvertes colorées et rencontres sincères. Un voyage poétique et philosophique à travers le monde, à la rencontre de cultures et d’univers colorés. Une oeuvre délicate qui oscille toujours entre réalité et merveilleux, une invitation au voyage, entre douceur et enchantement.

Le soir suivant à la même heure, après une belle journée d’exploration, à la rencontre des otaries et des grands requins blancs, nous nous arrêtons sur le bord de la route. Le coucher de soleil est grandiose, un ciel comme il n’y en a qu’en Afrique. Comme dans une peinture impressionniste, tout un camaïeu de bleus s’associe aux nuages et à la vapeur de l’océan pour donner naissance à une fascinante érubescence. Et je me dis que c’est dans ce violent assemblage de couleurs, sur la terre comme dans le ciel, que s’affirme la monstrueuse magie du pays.

Retrouvez mon avis sur la précédente oeuvre de l’auteur – Bâton de réglisse
Si vous souhaitez en savoir plus sur son univers (notamment musical), n’hésitez pas à cliquer ici ou ici

10 réflexions sur “Wanderlandz de Valérian MacRabbit

  1. Un voyage, voilà ce qu’il me faut! En fait c’est tout le temps qu’il me le faudrait. C’est pas trop poétique? Parce que la poésie, je n’arrive pas toujours à comprendre…

    • Il y a quand même un petit côté poétique mais aussi un belle musicalité des mots. Je crois d’ailleurs que l’auteur a composé certaines chansons pour accompagner ses romans, il nous propose donc un concept inédit 😉

Répondre à Yuko Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s