Retour à Bombay de Kavita Daswani


Editions Le livre de poche – 284 pages
Littérature indienne

Sohana Bashah est de retour à Bombay après avoir abandonné des études de décoration d’intérieur à Londres à la suite d’une déception amoureuse. Un article paru dans la presse indienne va l’amener à s’intéresser de près à la firme familiale fondée par son grand-père, Darshan Badshah, self-made-man octogénaire et tyrannique. Ce dernier met le feu aux poudres en décidant de passer par-dessus la tête de ses fils et de léguer son entreprise à celui de ses cinq petits-enfants qui lui présentera le projet de développement le plus innovant. Une terrible compétition va s’engager. Seule fille de la famille, Sohana va peu à peu découvrir la vérité sur son grand-père et la nature du différend qui a précipité la rupture avec l’homme de sa vie. Retour à Bombay est le récit plein d’humour qui nous montre une Inde nouvelle où les gens à qui tout est dû ont les dents longues, mais où les femmes sont loin d’avoir dit leur dernier mot.

MON AVIS :

Plongée dans la jeunesse dorée indienne, Retour à Bombay se présentait comme l’émancipation d’une femme dans une famille traditionnelle indienne. En réalité, Sohana, jeune fille naïve et bien pensante, ayant étudié à l’étranger, ne saisit que bien tardivement cette opportunité qui lui est faite de s’affranchir du joug des personnages masculins qui l’entourent. Un récit déséquilibré, tant dans le déroulé de l’histoire que dans sa démonstration qui révèlent les réelles failles du récit. Un roman décevant dans son discours autant que dans son approche du sujet, porté par une narratrice au final fade et sans grand intérêt. Dommage.

Il fallait que je montre à ma famille, à la foule de gens qui dirigeaient nos vies, que je n’étais pas seulement une bimbo bien intentionnée, que je savais faire quelque chose de mes dix doigts.


Et voilà. Tout ce que je redoutais. Cousin contre cousin, frère contre frère. Cette famille devenait de jour en jour plus minable. Procès. Accusations. Querelles intestines. Et à présent, espionnage. C’était horrible. Je ne voulais pas en entendre parler.

12 réflexions sur “Retour à Bombay de Kavita Daswani

  1. Je lisais ton résumé et je me disais  » génial, je vais lire ce livre », j’aime beaucoup les romans qui se passent en Inde. J’en ai lu pas mal. Hélas, ton avis m’a refroidie comme une douche froide ! dommage !

    • Désolée pour la douche froide… J’avoue que je suis moi aussi tombée des nues parce que j’espérais vraiment un oeuvre qui évoque l’émancipation des femmes en Inde. L’ensemble reste superficiel malheureusement…

      • C’est Catherine Cusset qui m’en a parlé quand je l’ai rencontrée l’été dernier chez mon libraire. Ce livre est presqu’un classique visiblement mais je ne l’ai toujours pas lu, si ce n’est la quatrième de couverture … d’où ma question ! Il va falloir qu’on le lise ensemble alors ! Bises

  2. Oh mince alors 😮 J’adore la littérature indienne moderne, mais du coup ton avis dessus m’a coupé toute envie de le lire. Au moins ta chronique m’a permis d’éviter une déception !

    • C’est très subjectif tu apprécieras peut-être davantage… Mais quand le livre est à 2 doigts de me tomber des mains et que je me surprends à lever les yeux au ciel régulièrement pendant ma lecture… C’est très mauvais signe 😉

    • C’est vrai que c’est dommage parce que ce n’est pas un littérature qu’on troue très facilement (je veux dire pas aussi facilement que la littérature américaine par exemple..) alors je t’avoue que je me faisais une joie…Cela dit, il doit y avoir des titres incontournables à découvrir !

Répondre à Babitty Lapina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s