Un an et un jour de Pascal Bruckner


Editions Grasset – 222 pages

Littérature française

Jézabel Thevanaz, jeune professeure de mathématiques, doit quitter les cimes paisibles de la Haute-Savoie pour se rendre au Canada. Son père, ancien pasteur et horloger amateur, lui a fait jurer, sur son lit de mort, d’aller porter à un ami au Québec la montre qu’il a conçue. Une pièce unique dont la caractéristique n’est pas de donner l’heure mais de détruire le temps.
Alors que Jézabel survole le Groenland, l’avion est pris dans une effroyable tempête. Forcé de dévier sa trajectoire, l’appareil se pose dans un aéroport de fortune, perdu au nord des Etats-Unis. Il fait nuit noire, la neige, épaisse et lourde, tombe drue. Résignée, la jeune femme trouve refuge au Plazza : Un vieil hôtel aux proportions immenses, tortueux comme une cathédrale. Brisée par la fatigue, Jézabel y loue une chambre, croyant pouvoir repartir dès le lendemain. A son réveil, le cauchemar commence. On lui annonce qu’elle n’a pas séjourné au Plazza pendant un jour mais… un an!

MON AVIS :

Frôlant le roman fantastique, Un an et un jour se révèle rapidement être une machination terrible et prend progressivement la forme d’un roman à suspense. Peuplée d’êtres étranges, l’hôtel Plazza prend subitement la forme d’une prison terrifiante et confronte son personnage principal à un complot de grande ampleur. Une oeuvre surprenante en ce qu’elle mène le lecteur sur des chemins qu’il ne pensait pas emprunter mais qui atteint assez rapidement ses limites. En effet, en s’imprégnant du style réaliste, le roman de Pascal Bruckner fait retomber l’attente du lecteur et s’enlise dans une narration plutôt attendue. Une oeuvre qui, malgré son potentiel, ne parvient jamais à surprendre et à susciter chez le lecteur de réelle compassion pour son personnage principal marqué par le sceau du syndrôme de Stockholm. Dommage.

-Je crains que vous ne fassiez erreur.
-Comment cela ?
-D’après nos estimations, vous êtes restée dans notre établissement – elle avait ralenti son débit – une année entière.
-Vous plaisantez ?

Un grand merci aux éditions Grasset pour la découverte de ce roman !

Publicités

16 réflexions sur “Un an et un jour de Pascal Bruckner

  1. Ah oui,dommage, le début de ton billet me faisait me demander pourquoi je n’avais pas encore repéré ce titre… J’ai lu Un bon fils de cet auteur, roman autobiographique sur sa relation avec son père, que j’avais beaucoup aimé.

  2. Intéressant comme livre, je note ses références.
    Sinon, ça faisait un moment que je ne t’avais pas lu. J’espère que tout va bien.

    Bisous, bonne soirée et bons préparatifs de fin d’année 😉

    • Coucou Gagaie, merci pour ton message et tes attentions toujours si délicates. Oui, tout va bien (j’espère que toi aussi) mais des contraintes personnelles font que j’ai moins de temps pour le blog.. Je suis néanmoins toujours ravie de venir vous retrouver, de partager et de vous lire ! Merci à toi ^^Bisous

  3. Je ne vais pas te cacher que la dernière phrase du résumé (très anxiogène) m’a littéralement convaincue que ce livre n’est pas pour moi. Vu ce que tu en dis après l’avoir lu, je suis clairement fixée. 😁

    • A vrai dire, la quatrième de couverture m’avait vraiment séduite.. C’est dommage parce qu’on sent tout le potentiel du roman. J’en attendais peut-être autre chose inconsciemment..

  4. Le début de ton billet était prometteur … dommage ! J’espère que tu vas bien et je te souhaite le meilleur pour cette nouvelle année. Bises

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s