La vengeance du loup de Patrick Poivre d’Arvor


Editions Grasset – 316 pages
Littérature française

Charles s’ennuie ferme sur les bancs de l’école. Mais au fond de lui, le jeune garçon sent que sa vie est ailleurs. Il brûle d’un appétit vorace et ses rêves sont hantés par les plus hautes destinées. A douze ans, Charles perd sa mère. Elle était tout pour lui : sa confidente, son inspiratrice, son idole. Sur son lit de mort, elle lui révèle qu’ il n’est pas le fils de l’homme qu’il croyait être son père. Son père biologique se nomme Jean-Baptiste d’Orgel, un acteur connu du grand public. Le monde de Charles s’écroule, il ne lui reste que son ambition…

MON AVIS :

Récit d’une vengeance solitaire ou destin d’un homme qui aura de nombreuses répercussions sur les vies futures, La vengeance du loup raconte comment une décision peut impacter l’avenir et le destin de toute une génération. Un récit vif, porté par une belle aisance d’écriture qui ne parvient cependant jamais à masquer une certaine lenteur et quelques facilités narratives. Les personnages, oeuvrant dans un contexte politico-médiatique fouillé, ne parviennent pas à éveiller de réelle sympathie ou d’empathie.
Quand la petite histoire rencontre la grande, ce sont autant de thèmes qui enrichissent le récit sans toutefois parvenir à un équilibre salutaire. L’oeuvre peine en effet à convaincre, tant dans sa façon de traiter les nombreux sujets qu’elle évoque que dans la description de son personnage principal auquel je ne suis pas parvenue à m’attacher.

Je serai un loup solitaire, s’était dit Guillaume. Je traquerai la meute mais personne ne me verra. Je rôderai, je les affolerai. Ils sont plus nombreux, aussi je les prendrai un à un, comme Horace avec les Curiaces.

Un grand merci aux éditions Grasset pour leur confiance.

Publicités

2 réflexions sur “La vengeance du loup de Patrick Poivre d’Arvor

    • C’est vrai, ça partait bien… Je t’avoue que je n’aime pas tout ce qu’écrit l’auteur mais je peux te conseiller « Elle n’était pas d’ici », un récit autobiographique qui rend un très bel hommage à sa jeune fille atteinte d’anorexie, aujourd’hui disparue (oui bon, le thème n’est définitivement pas très gai mais l’écriture est vraiment maitrisée). Bises à toi !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s