Un oiseau blanc dans le blizzard de Laura Kasischke


Editions Points – 322 pages

Littérature américaine

Par une froide journée de janvier une femme disparaît dans l’une de ces banlieues trop propres et trop calmes que le cinéma américain nous a révélées.
Katrina, sa fille unique, croit régler avec un soin méticuleux et lucide ses comptes avec l’image d’une mère destructrice détestée en secret. Mais alors pourquoi ces rêves obsédants qui hantent ses nuits ?

MON AVIS :

A travers la disparition d’un être essentiel de la famille, c’est tout l’équilibre des êtres et plus particulièrement celui de l’enfant qui est fragilisé. Une oeuvre aux contours évanescents où se superposent l’image idéalisée d’une femme malheureuse à celle réaliste de sa fille en devenir. La dualité aurait pu être parfaite et intimement intéressante si elle n’était pas drapée dans de trop grandes longueurs et digressions. Les personnages, fragiles et vaporeux, prouvent ici que l’ombre de la figure maternelle – trame essentielle de la narration – ne suffit pas à faire de ses personnages des êtres palpables, suscitant une parfaite empathie.
Reste l’écriture de Laura Kasischke, toujours juste et vaporeuse. Malheureusement, celle-ci ne suffit pas à convaincre parfaitement de l’intérêt de l’intrigue ni à faire de ses personnages des êtres attachants.

Cela fait un an, jour pour jour qu’elle est partie – sans un mot, sans laisser de trace, sans prendre son manteau ni son sac, sans avoir abandonné la moindre pantoufle de verre derrière elle dans l’allée menant au garage, qui, une fois écrasée et brisée, aurait au moins laissé quelques petits éclats de Cendrillon.

8 réflexions sur “Un oiseau blanc dans le blizzard de Laura Kasischke

  1. Ah, j’avais noté ce titre il y a très longtemps, et je l’ai un peu oublié, sans doute parce que mes expériences avec Kasischke ont été inégales, je n’ai pas aimé tout ce que j’ai lu..

  2. J’ai beaucoup de mal avec cette auteure … et à lire ta critique, je retrouve en quelques lignes cette ambiance à laquelle définitivement je n’adhère pas. Bises

    • C’est vrai que c’est une auteure d’ambiance et qu’elle sait parfaitement poser un voile évanescent sur ses personnages. Malheureusement, et pour une 2ème lecture de cette romancière, comme toi, je ne suis pas convaincue…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s