Le dernier été en ville de Gianfranco Calligarigh

Editions Gallimard – 214 pages
Littérature italienne

Rome, fin des années 1960. Leo Gazzarra, milanais d’origine, est depuis quelques années installé dans la capitale. Il vit de petits boulots pour des revues et des journaux. Viscéralement inadapté, dans un monde où il ne parvient pas à trouver sa place, il se laisse aller à des journées qui se ressemblent et à des nuits souvent alcoolisées. Leo n’en veut à personne et ne revendique rien.
Le soir de ses trente ans, il rencontre Arianna, une jeune femme exubérante à la fois fragile et séductrice. Sûre de sa beauté, mais incapable d’exprimer ses véritables sentiments, Arianna est évanescente. Elle apparaît et disparaît, bouleversant le quotidien mélancolique d’un homme qu’elle aurait peut-être pu sauver de sa dérive existentielle.

MON AVIS :

L’oeuvre de Gianfranco Calligarigh n’est pas sans rappeler La dolce Vita de Fellini. Dans une Rome bourdonnante, magnétique et sensuelle, le lecteur parcourt les rues tantôt poétiques, tantôt assoiffées de la ville aux côtés d’un personnage qui pourrait rappeler Gatsby le magnifique. Un être impalpable, presque évanescent qui rêve d’un amour absolu, inatteignable tant la femme de ses rêves est insaisissable et mystérieuse. Une histoire d’amour où se côtoient errements et solitude, passion et attente. Une ambiance douce et mélancolique joliment retranscrite dans le portrait d’une Rome solitaire mais dont le personnage principal m’a semblé souvent impalpable et imperceptible. Une jolie plongée dans les méandres de la ville pour une balade romanesque impossible.

« Appelle-moi, hein », dit-elle quand nous fûmes arrivés en bas de chez moi. Je la regardai. Elle était d’une beauté douloureuse. « Bien sûr », dis-je. Puis je descendis de la voiture et traversai la cour, sentant de nouveau, comme dans le couloir de Diacono, le poids de son regard sur mon dos. Devant la porte, je m’arrêtai pour écouter sa voiture s’éloigner. Sa disparition laissa place à un silence insoutenable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s