Le miroir égaré de Françoise Sagan

Editions Plon – 226 pages
Littérature française

François et Sybil forment un brillant couple qui évolue avec succès dans le milieu littéraire et théâtral parisien. Leur rencontre avec Mouna va bouleverser leur amour quand François décide de succomber aux avances de Mouna pour la carrière de Sybil. Mais le calcul était faux et cette trahison va bientôt détruire leur amour.

MON AVIS : 

L’écriture de Françoise Sagan sait comme toujours recréer une atmosphère de langueur attentive et de douce mélancolie. Ses personnages évoluent comme souvent, dans un microcosme parisien, sorte d’écrin des sentiments où se font et se défont les couples. Si l’on retrouve la nonchalance bourgeoise qui caractérise si bien les personnages de Sagan et sa grande facilité d’écriture, la narration apparaît cependant répétitive et convenue. Une atmosphère de finitude, d’où émerge des personnages souvent désabusés et comme comblés par un vide qui les dépasse.
Ici, c’est la richesse immédiate et fugace qui s’oppose à celle immatérielle et plus construite des sentiments. Une impression de déjà-vu malheureuse, où se perdent des personnages sans but qui, malgré une écriture fluide, n’en restent pas moins inaccessibles.

Néanmoins, elle n’était plus là. Il avait bien pensé à se tuer, la semaine qui avait suivi sa mort, mais il ne suffit pas pour se tuer d’avoir envie de mourir, il faut aussi ne plus avoir envie de vivre, et ça, c’est très difficile : être assez las de la vie, de chaque côté que l’on se tourne, pour n’avoir plus rien à lui demander.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s