La légende de nos pères de Sorj Chalandon

La légende de nos pères

Editions Grasset – 256 pages
Littérature française

«J’ai laissé partir mon père sans écouter ce qu’il avait à me dire, le combattant qu’il avait été, le Résistant, le héros. J’ai tardé à le questionner, à moissonner sa mémoire. Il est mort en inconnu dans son coin de silence. Pour retrouver sa trace, j’ai rencontré Beuzaboc, un vieux soldat de l’ombre, lui aussi. J’ai accepté d’écrire son histoire, sans imaginer qu’elle allait nous précipiter lui et moi en enfer…»
S.C.

MON AVIS :

Ex-journaliste à Libération, Sorj Chalandon aborde de manière inédite les questions de la résistance, de l’engagement personnel et de l’intégrité. Une oeuvre plutôt étonnante par son sujet et sa façon de le traiter qui n’est pas une nouvelle histoire de combat et d’insurrection mais une réflexion plus poussée sur la vérité, l’héritage et l’intégrité d’un homme.
Un thème singulier, porté par une écriture franche et claire. Une oeuvre en miroir, entre héroïsme ordinaire et petites lâchetés quotidiennes, qui interroge sur notre place dans la résistance et sur le courage dont il faut parfois faire preuve dans la vie.
Le lecteur devient alors le témoin conscient des hésitations de l’auteur. Même s’il aurait pu être davantage plongé au coeur de ces problématiques, le livre reste, pour le lecteur, une belle découverte. Une oeuvre qui brasse des thèmes aussi forts qu’universels, à découvrir !

J’avais laissé partir mon père. Pas mon papa, mon petit homme, mon terne, mon hibou d’enfance derrière ses grosses lunettes. Pas celui qui me portait au lit, sa joue contre la mienne, qui nous avait aimés du regards et de la peau. Mais mon père, l’autre. Ce héros sans lumière, ce résistant, ce brave, ce combattant dans son coin d’ombre. J’avais laissé partir cet inconnu, ce soldat, ce déporté. Qui était retourné à la liberté comme on va au silence. J’avais laissé partir une page de notre histoire commune. J’avais oublié de m’asseoir à ses pieds, de rechercher ses yeux. J’avais tardé à l’assaillir, à le questionner, à moissonner sa mémoire. J’avais failli à mon métier de fils.

Publicités

12 réflexions sur “La légende de nos pères de Sorj Chalandon

  1. Un livre qui fait partir de ma longue liste d’ouvrages à lire… Ton avis me conforte dans l’idée que j’ai très envie de le découvrir prochainement. Bisous

    • Je l’ai beaucoup aimé mais du même auteur je préfèrerais te conseiller « le quatrième mur », le dernier livre de Sorj Chalandon qui a été un véritable coup de coeur ! Gros bisous ^^

    • C’est un auteur tout récemment découvert. J’ai commencé avec « le quatrième mur » véritable coup de coeur et ce livre confirme ce que je pense de l’auteur, une belle puissance d’écriture !

  2. Tu en parles bien … j’ai beaucoup aimé « Le quatrième mur » mais là, j’ai des dizaines de bouquins à lire, j’entame un sevrage d’achat de livre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s