Roméo et Juliette de William Shakespeare


Editions Le livre de poche – 182 pages
Littérature britannique

A Vérone, où les Montaigu et les Capulet se vouent une haine ancestrale, Roméo, fils de Montaigu, est amoureux de Rosaline, tandis que Capulet s’apprête à donner une grande fête pour permettre à Juliette, sa fille, de rencontrer le comte Pâris qui l’a demandée en mariage. Parce qu’il croit que Rosaline s’y trouvera, Roméo se rend au bal – et pour Juliette éprouve un coup de foudre aussitôt réciproque. Sous le balcon de la jeune fille, il lui déclare le soir même son amour puis, le lendemain, prie frère Laurent de les marier et de réconcilier leurs familles ennemies. Mais voici que, sur une place de Vérone, Tybalt, cousin de Juliette, provoque Roméo qui refuse de se battre. Mercutio, son ami, dégaine à sa place, mais lorsque Roméo voit Mercutio mortellement frappé par Tybalt, il décide de le venger : Tybalt tombe à son tour, et ce qui était une comédie vire à la tragédie.

MON AVIS :

Classique du théâtre britannique, Roméo et Juliette surprend par la modernité de son ton, la beauté de sa langue et la sonorité de ses phrases. Une oeuvre puissante et tragique qui rend immortels deux êtres nés d’une haine ancestrale, et qui joue beaucoup avec les images, l’ambiguïté de la langue et la force de l’évocation. Les dialogues sont riches et possèdent souvent un sens multiple intelligemment pensé. L’ambivalence des thèmes, la vie et la mort, le bien et le mal, le masculin et le féminin, irrigue l’ensemble du récit et lui offre une dimension universelle. On comprend dès lors pourquoi ce récit traverse les âges et touche encore le lecteur d’aujourd’hui. Une oeuvre puissante et immortelle, ancrée dans une langue plurielle, très joliment mise en valeur par des personnages forts et magnifiquement humains, aimants et faillibles, pour un récit d’une grande puissance narrative.

Viens, douce nuit, viens, amoureuse nuit au front noir,
Donne-moi mon Roméo et quand je mourrai,
Enlève-le et découpe-le en petites étoiles,
Et il rendra si beau le visage des cieux
Que le monde entier s’éprendra de la nuit
Et n’adorera plus le soleil éclatant.


Ô Dieu, mon âme entrevoit quelque mauvais présage.
Maintenant que tu es en bas, il me semble
Que tu es comme un mort au fond d’une tombe.
Ou mon regard se trouble, ou tu as l’air bien pâle.

Publicités

2 réflexions sur “Roméo et Juliette de William Shakespeare

  1. Je n’ai jamais osé me lancer dans la lecture de ce classique. En fait j’avais pensé le faire en VO, mais l’anglais a beaucoup vieilli et je n’y comprenais rien. Du coup je n’ai pas cherché à le faire en français… En revanche j’ai vu le film avec Léonardo, et j’ai beaucoup aimé, et surtout, j’ai visité la belle Vérone.^^

    • Tu es prête pour cette lecture alors ! Je t’avoue que j’étais moi aussi intimidée par cette lecture mais je ne regrette pas. J’ai vraiment apprécié (grâce à la traduction !) la langue et la construction des phrases, je ne peux que te la conseiller !
      J’avais beaucoup aimé le film avec Léonardo Dicaprio et Claire Danes, cette lecture est vraiment complémentaire 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s