Les noces clandestines de Claire-Lise Marguier

Les noces clandestines

Editions La brime au rouergue – 122 pages
Littérature française

La séquestration n’avait pas été préméditée. Tout au moins au début. Pour dire vrai, tout ce qui m’y a conduit est un enchaînement de hasards ; quand vous auriez cru à ma volonté de nuire ou à une part de perversité, vous vous seriez fourvoyés.
Je n’ai aucunement l’intention de vous détromper. Mais je peux vous raconter.

MON AVIS :

Dans son premier roman, Claire-Lise Marguier s’empare d’un thème puissant mais difficile : la séquestration du point de vue du bourreau. Une plongée quotidienne délicate et terrible dans les méandres de l’esprit humain, ses travers et ses contradictions.
Un huis clos désarmant, cinglant et terrifiant. Une réflexion sur la banalité du mal, le rapport de force, son inversion, la force d’une soumission.
Un roman aux thèmes riches et diversifiés, porté par une écriture baroque et lumineuse. Une belle réussite.

Le jour passa dans la découverte silencieuse de l’attrait qu’il exerçait sur moi. Il me tenait déjà sous sa coupe, bien plus que moi-même qui le détenais dans ma cave, et je me demandais jusqu’à quel point il en avait conscience. S’il semblait par moments dans l’expectative, à certains autres il prenait possession de ma vie avec une telle autorité que j’avais du mal à remettre nos rôles à leur place. Comme pris au piège, j’étais assujetti de la plus souveraine des manières.


Durant quelques semaines, j’examinai la presse avec un mélange de crainte et d’avidité pour y déceler le moindre entrefilet où il aurait été question d’un ange blond disparu de la surface de la Terre. Je ne trouvais rien, et je ne sus si cela me ravissait ou, au contraire, m’effrayait. Cette absence de dépêches alimentait l’illusion selon laquelle Joël était tombé du ciel dans le but, ô combien honorable, de venir illuminer la chambre rouge. Peut-être avait-il été créé de toutes pièces. Parvenu à maturité dans une seule journée au milieu du néant cosmique, il avait été déposé sur le pas de ma porte pour que j’en prisse le plus grand soin.

Publicités

Une réflexion sur “Les noces clandestines de Claire-Lise Marguier

  1. Pingback: Bilan – Janvier 2014 | Le blog de Yuko

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s