Le jour d’avant de Sorj Chalandon


Editions Grasset – 330 pages
Littérature française

« Venge-nous de la mine », avait écrit mon père. Ses derniers mots. Et je le lui ai promis, poings levés au ciel après sa disparition brutale. J’allais venger mon frère, mort en ouvrier. Venger mon père, parti en paysan. Venger ma mère, esseulée à jamais. J’allais punir les Houillères, et tous ces salauds qui n’avaient jamais payé pour leurs crimes.

MON AVIS :

Récit personnel où se côtoient la petite et la grande histoire, Le jour d’avant décrit l’instant où tout bascule, l’oppression d’un peuple, son impuissance à contrer la « fatalité », le coeur meurtri d’un frère face à la perte, sa lente agonie et sa chute, la souffrance de l’homme, son indéniable désir de justice et sa terrible culpabilité.
Une oeuvre forte et complexe qui, de pages en pages, parvient à nous surprendre par un parti pris remarquable. Une histoire de solitude et de souffrance, de celle qui interpelle le lecteur et le laisse pantelant à la fin de chaque chapitre.
L’écriture de Sorj Chalandon est claire et efficace. Sans fioritures, elle parle au coeur et suscite souvent des sentiments complexes et multiples.
Comme souvent, Sorj Chalandon redonne une voix à ceux qui ne peuvent plus en faire usage, réhabilite les oubliés de l’histoire et les déchus des honneurs. Des gens simples et fiers, qui ont réellement existé et sont morts à cause d’un labeur trop dur et d’une vie trop noire.
Une voix pour les mineurs du nord, intense et personnelle, portée par une oeuvre de fiction d’une grande maturité et d’une intense humanité.
Une histoire de vengeance et de repentance, de trahison et de confiance, de devoir et d’humilité.

Malgré les déclarations et les promesses, le supplice de notre peuple s’est arrêté aux portes de l’Artois. Notre deuil n’a pas été national. A l’heure de dire au revoir à son charbon, la France a oublié de dire adieu à ses mineurs.

Un grand merci aux Match de la rentrée littéraire de Priceminister et aux éditions Grasset pour la découverte de ce roman !

Vous pouvez, si vous le souhaitez, découvrir mes autres avis sur les romans de Sorj Charandon.

Publicités

8 réflexions sur “Le jour d’avant de Sorj Chalandon

    • Je ne sais pas ce que tu en penses mais j’ai pour ma part retrouvé le Sorj Chalandon des grands romans. (Le quatrième mur) que j’avais un peu perdu avec mes précédentes lectures (Mon traitre par exemple). Je trouve qu’on retrouve le grand reporter en lui et qu’il a su redonner une voix à ceux qui ne peuvent plus en faire usage… Ravie de cette lecture !

  1. Je l’ai lu le mois dernier, en fait je l’ai dévoré le temps d’un déplacement dans l’est de la France. Mais je suis tellement en retard pour écrire mes critiques … ceci dit, j’ai beaucoup aimé mais j’aime tellement cet auteur que je ne sais pas si je suis objective !
    J’ai aussi loupé les matchs de la rentrée littéraire pour la seconde année consécutive … Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s