L’attrape-coeurs de J.D. Salinger

Editions Pocket – 254 pages
Littérature américaine

Le roman, écrit à la première personne, relate la période où Holden Caulfield, expulsé du collège Pencey Preparatory trois jours avant les vacances de Noël, retourne à la maison familiale, à New-York. Il déambulera en ville avant de devoir annoncer la nouvelle à ses parents.

MON AVIS :

Récit d’une adolescence en perdition, L’attrape-coeurs est le roman d’une jeunesse en recherche de sens et en attente d’un avenir meilleur. Prisonnier d’un carcan institutionnel et sociétal rigide, le jeune Holden apprend progressivement la perte de l’enfance et le passage à l’âge adulte.
L’écriture est soignée et le personnage d’Holden attachant avec ses nombreuses imperfections et ses qualités de coeur.
Un récit tout en nuances et en hésitations, qui évoque avec force cette impression de chute d’un adolescent en perte de repères. Un classique de la littérature américaine des années 50, à l’écriture vraiment marquante. A découvrir.

Finalement, voilà que la môme Sally montait les marches, et je les aies descendues pour aller à sa rencontre. Elle était vachement chouette. Sans blague. Elle avait un manteau noir et une sorte de béret noir. Elle portait presque jamais de coiffure mais ce béret, c’était vraiment joli. Le plus drôle c’est que dès l’instant où je l’ai vue j’ai eu envie de me marier avec elle. Je suis dingue. Je la trouvais même pas tellement sympa et tout d’un coup je me sentais amoureux et je voulais qu’on se marie. Je vous jure, je suis dingue, il faut le reconnaitre.


J’aime Allie. Et j’aime faire ce qu’on fait en ce moment. Etre assis là avec toi à bavarder et réfléchir à des trucs et…
-Allie est mort. Tu dis toujours ça ! Si quelqu’un est mort et au Ciel, alors c’est pas vraiment…
-Je le sais qu’il est mort. Et comment que je le sais. Mais je peux quand même l’aimer, non ? Juste parce que les morts sont morts on s’arrête pas comme ça de les aimer, bon Dieu – spécialement quand ils étaient mille fois plus gentils que ceux qu’on connait qui sont vivants et tout.
La môme Phoebé, elle a rien dit. Quand elle trouve rien à répondre elle dit rien. Pas un mot.
Moi j’ai dit : « Et puis j’aime maintenant. Je veux dire, en ce moment. Etre assis près de toi et faire la convers’ et raconter des… »

Publicités

32 réflexions sur “L’attrape-coeurs de J.D. Salinger

  1. Je n’ai pas aimé ce roman. Je l’ai lu il y a plusieurs années, et j’ai le souvenir d’un cruel ennui et d’un manque d’identification au personnage. Les récits d’adolescence ne sont pas pour moi…

  2. Mon dieuuuuuu! C’est un de mes livres préférés. L’aspect très familier du personnage le rend tellement attachant. Ce livre avait été un gros coup de coeur! Ravie que tu l’ais aimé aussi 🙂

    • Oui, et tout tient au personnage principal je trouve et à l’écriture ! Je comprends qu’il ait surpris au moment de sa sortie, aujourd’hui encore, il reste une oeuvre vraiment singulière. Je suis ravie de l’avoir découvert (même un peu tard)

      • C’est excatement ça! L’écriture à base de « et tout » m’avait vraiment touchée par sa simplicité!
        Jamais lu d’autre livre comme celui-ci! J’aimerais bien en trouver d’autres *slurp*
        Oh et en passant très joli article. Tu as vraiment l’art de la formule. On lit des articles et ça coule tout seul, on le sent même pas passer 🙂

      • Merci beaucoup ! Vraiment ça me fait très plaisir ! Ce n’est jamais facile de trouver les mots pour évoquer ce qu’on ressent, surtout quand on a apprécié une oeuvre 🙂 Au plaisir d’un prochain échange (et n’hésite pas à me dire si tu trouves un livre se rapprochant de L’attrape-coeurs ^^)

    • Bonjour Dasola, j’ai vraiment l’impression que ça ne doit pas être un livre facile à lire en anglais (il a un langage très parlé) tu as apprécié ta lecture ?

  3. C’était probablement mon livre culte quand j’étais en fin d’adolescence! Et j’ai essayé de le relire il y a quelques années, je n’ai pas réussi à me replonger dedans. J’ai eu trop peur de perdre le souvenir superbe que j’en avais. Je n’ai pas lu 10 pages.
    Celon le temps, l’humeur, on peut apprécier, aimer un livre ou ne pas réussir à le finir 🙂

    • Tu as tout à fait raison, je ne suis pas sûre de vouloir essayer de relire certains livres que j’ai adorés quand j’étais plus jeune… J’aurai trop peur de perdre mon enthousiasme premier 😉

  4. ça me fait plaisir de ne pas être la seule de la LC à avoir apprécier l’authenticité de Holden. J’adore ton texte !

    • J’ai vraiment été touchée par le personnage et surprise (agréablement) par l’écriture ! C’est effectivement dommage que nous ne soyons finalement pas si nombreuses à avoir aimé cette lecture mais c’est ce qui rend les débats passionnants ! Merci d’avoir pris le temps de me laisser ton avis ici :)à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s