La tresse de Laetitia Colombani


Editions Grasset – 222 pages
Littérature française

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.
Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.
Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.
Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.
Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

MON AVIS :

Trois femmes, trois destins, le même désir de liberté et d’indépendance. Une détermination sans faille qui habite chacun des personnages principaux, les reliant et les rendant interdépendantes malgré elles. Un premier roman joliment écrit qui évoque avec délicatesse la nécessaire lumière intérieure que l’on développe dans l’épreuve, la force ressentie par chacun de nous face à l’adversité et l’importance de l’espoir.
Un tableau joliment mis en scène pour des personnages sympathiques et courageux. L’écriture est fluide et claire, les chapitres alternant les points de vue entre les personnages s’entremêlent pour mieux relier chacune d’entre elle. Une jolie découverte, malgré une fin plus attendue.

Dans le taxi qui la ramène au cabinet, elle dresse un état des lieux de la situation. Elle est une guerrière. Elle va se battre. Sarah Cohn va traiter cette affaire comme elle a traité toutes les autres. Elle qui ne perd jamais un dossier (ou si peu) ne va pas se laisser impressionner par une mandarine, aussi maligne soit-elle.

Publicités

10 réflexions sur “La tresse de Laetitia Colombani

    • C’est peut-être le meilleur choix effectivement (ne pas lire les critique pour se faire son propre avis), j’en attendais peut-être trop.. Mais pour un premier roman, il a un vrai potentiel !

  1. On a trop parlé de ce livre. Il aurait fallu le lire avant que tout le monde ne balance sa critique … je suis presque sûre d’être déçue maintenant !!

    • C’est exactement le problème.. Même en essayant de ne pas trop en lire, on est forcément (un peu) influencés… En tout cas, je garde à l’esprit qu’il s’agit d’un premier roman et que c’est déjà bien pour une première fois !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s