Lettre d’amour sans le dire d’Amanda Sthers


Editions Grasset – 132 pages

Littérature française

Alice a 48 ans, c’est une femme empêchée, prisonnière d’elle-même, de ses peurs, de ses souvenir douloureux (origines modestes, native de Cambrai, séduite et abandonnée, fille-mère, chassée de chez elle, cabossée par des hommes qui l’ont toujours forcée ou ne l’ont jamais aimée). Ancienne professeur de français, elle vit dans ses rêves et dans les livres auprès de sa fille, richement mariée et qui l’a installée près d’elle, à Paris.
Tout change un beau jour lorsque, ayant fait halte dans un salon de thé, Alice est révélée à elle-même par un masseur japonais d’une délicatesse absolue qui la réconcilie avec son corps et lui fait entrevoir, soudain, la possibilité du bonheur.

MON AVIS :

Oeuvre tendre, portée par une écriture douce et délicate, la lettre d’amour d’Amanda Sthers nous offre une élégante rencontre avec la belle Alice. Rendue à elle-même par les talents silencieux d’un masseur japonais, elle revient sur sa vie, ses espoirs déçus, ses attentes flétries. De regrets, en erreurs, elle trouvera le courage d’affronter ses imperfections pour en faire des forces nouvelles et s’éveiller à l’amour. Tout est tendre et délicat dans ce joli récit, les attentes d’Alice, sa jeunesse oubliée, son désir retrouvé. Une ode à la féminité et à la douceur de vivre, entre rêves et vie des possibles, Amanda Sthers nous prouve qu’en étant à l’écoute de soi, tout est possible.

A la fin de nos massages, l’odeur de votre peau sur la mienne était un pansement, et complétait mon parfum pour en créer un autre : nous. Je vous connais comme si nous avions parlé longtemps. J’ose le penser. Je sais aussi que vous n’avez pas été heureux ; seul un être brisé peut en réparer un autre.


Je vous supplie d’accorder de l’attention à ces quelques pages. Elles peuvent vous sembler légères par endroits, graves ou impudiques à d’autres, mais vous comprendrez peu à peu que ma vie en dépend.

Merci aux éditions Grasset et à Amanda Sthers pour la découverte de ce joli roman.

8 réflexions sur “Lettre d’amour sans le dire d’Amanda Sthers

  1. Je n’ai jamais rien lu d’Amanda Sthers, je suis un peu réfractaire … c’est un peu comme Claire castillon, ça ne me tente pas ! les a-prioris ont la vie dure !! Bises

    • Tu n’es pas la seule à m’avoir dit ça mais je suis pour ma part contente d’avoir ouvert son roman, son écriture et sa sensibilité sont un vrai atout ! bises à toi Laurence

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s