Fille de Camille Laurens

Editions Gallimard – 226 pages
Littérature française

Laurence Barraqué est née en 1959 dans une famille de la petite bourgeoisie de Rouen. Son père est médecin et sa mère femme au foyer. Très tôt elle comprend, à travers le langage et l’éducation de ses parents, que la position des filles est inférieure à celle des garçons. Cette expérience se prolonge à l’école, au cours de danse, à la bibliothèque municipale, partout où le langage impose la position dominante du genre masculin : « Garce. Le mot revient et la hante. C’est une injure. Mais n’est-ce pas d’abord le féminin de garçon ? Tout ce qui est féminin déçoit, déchoit, elle le sait désormais. Garçon, c’est un constat. Garce, c’est un jugement. Le mot, en changeant de genre, devient mauvais. Mais il a des pouvoirs. » 
Dans ce roman d’une puissance exceptionnelle, Camille Laurens déploie le destin d’une femme confrontée aux mutations de la société française de ces quarante dernières années.

MON AVIS :

A travers sa voix d’autrice, Camille Laurens interroge la notion de genre, qu’est-ce vraiment « être une fille » ? Le pendant maladroit d’un garçon, son exact opposé ou sa complémentarité ? Un regard trouble sur cette notion qui s’étire, se rétracte au gré des années, dans le regard des anciennes générations, des parents, et celui de la femme habitée. 
Le récit de Camille Laurens est habile, souvent juste et toujours mesuré dans son approche de la culture du genre, son rapport à l’époque, son expérience personnelle. Le récit est droit, joliment écrit et ne se perd pas en considérations inutiles. L’ensemble en fait une oeuvre réussie, pleine de charme pour une narratrice qui observe et s’interroge perpétuellement sur son rôle et sa place attitrée, notamment à travers le langage qu’on lui a assigné. Une réussite.

« C’est une fille. »
Ça commence avec un mot, comme la lumière ou comme le noir. Ta naissance ressemble à la création du monde, et il y a le ciel et il y a la terre, une parole coupe en deux l’espace, fend la foule, sépare le temps.

2 réflexions sur “Fille de Camille Laurens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s