Les 10 livres qui m’ont marquée

La-Liseuse-à-la-fenêtre-Vermeer-2Source de l’image

1-Le petit prince d’Antoine de Saint-Exupéry
2-Les malheurs de Sophie de la Comtesse de Ségur
3-La mort marraine de Anne Quesseman
4-Le journal d’Anne Franck
5-Antigone de Jean Anouilh
6-Les belles endormies de Yasunari Kawabata
7-Jane Eyre de Charlotte Brontë
8-Isabelle Bruges de Christian Bobin
9-L’exécution de Robert Badinter
10-Crime et châtiment de Fédor Dostoïevski

Comme d’autres blogueuses l’ont fait avant moi, j’ai eu envie de dresser la liste (non exhaustive) des livres qui m’ont le plus influencé en tant que lectrice.

S’ils ne sont pas classés par ordre de préférence, j’ai un sentiment particulier en repensant à ces livres et en me rappelant les sentiments qu’ils ont suscités en moi. Comme s’ils continuaient à m’accompagner.

L’émerveillement et le plaisir de me plonger dans ces lectures sont autant de sentiments que je retrouve difficilement aujourd’hui quand je lis un livre. Comme si ces instants passés m’avaient durablement marqués.

Le petit prince est une lecture découverte à l’école primaire. C’est un professeur remplaçant qui nous l’avait fait découvrir à travers des découpages et des coloriages issus du texte.
J’ai toujours beaucoup aimé l’univers poétique qui se dégage de ce livre. Ses rêves, ses illusions mais aussi les difficultés que traverse le petit prince et ses interrogations. C’est peut-être l’un des premiers livres qui m’a permis de m’interroger sur le monde des adultes et sur nos propres questionnements en tant qu’enfant.

J’ai découvert Les malheurs de Sophie un peu par hasard à la bibliothèque et j’ai été séduite par cette petite fille espiègle. De nombreux passages m’ont durablement marqués et m’ont parfois apporté des réponses imagées aux questions que je pouvais me poser. Je suis encore étonnée aujourd’hui de la modernité du texte et des idées qu’il véhicule.

La Mort marraine est un conte. C’est certainement le conte de mon enfance qui m’a le plus marquée. Il est magnifique en ce qu’il explique que la mort est une partie de la vie qu’on ne peut pas occulter. C’est un récit qui véhicule beaucoup d’espoir. Le texte et ses illustrations sont sublimes et le conte d’une très grande modernité.

Le journal d’Anne Franck a été l’un des livres marquants de mon adolescence. Une façon, s’il en était besoin, de comprendre ce qu’une jeune fille de mon âge à l’époque pouvait vivre au quotidien. Mais c’était aussi une façon de comprendre que, malgré les difficultés, cette jeune fille avait les mêmes rêves que moi et les mêmes espoirs.
Le journal d’Anne Franck a été en réalité plus qu’une lecture, ça a été une sorte de rencontre, un dialogue entre les âges. Je l’ai découvert au bon âge.

J’ai découvert Antigone au collège. Il était l’un des livres au programme et il a été l’un de mes premiers coup de foudre. J’ai tout de suite aimé cette belle héroïne, ses prises de position, son destin tragique et les personnages qui l’accompagnent. Sa force de conviction et son caractère déterminé m’ont beaucoup marqués.

Etudiante, j’ai découvert Les belles endormies et sa beauté poétique chargée d’érotisme contenu. Un premier pas vers la littérature asiatique qui ne m’a jamais quittée depuis. Une autre façon d’écrire et de percevoir les corps. Un tout petit livre mais qui illustre le véritable pouvoir de l’imagination et du souvenir.

Autre jolie découverte, la célèbre Jane Eyre qui n’aura, en tout cas pour moi, pas voler sa réputation. Un roman que j’ai dévoré, une belle histoire d’amour qui se situe pourtant dans une atmosphère plutôt austère mais qui ne perd jamais sa fraîcheur et sa puissance. Une très belle histoire littéraire, merveilleusement écrite et qui parvient, aujourd’hui encore, à faire rêver de nombreuses lectrices.

Autre rencontre, celle que j’ai faite avec l’écriture de Christian Bobin. Inutile que je vous en reparle, ceux qui viennent ici le savent, j’aime beaucoup cet auteur. Mais Isabelle Bruges est à part pour moi parmi ses oeuvres. J’ai découvert Christian Bobin grâce à La lumière du monde et Ressusciter qui sont des oeuvres de pensées poétiques. Isabelle Bruges était un livre laissé sur une étagère qui m’a immédiatement intriguée. Ici, il s’agissait d’une véritable histoire, racontée par l’auteur mais toujours avec la même pudeur et la même poésie. Ce fût le coup de foudre. Impossible pour moi de m’arracher à ce livre, il me poursuivait, par ses phrases, ses réflexions, les rapports entre ses personnages. C’est très personnel mais ce livre, lu et relu, ne perd jamais de son éclat.

On m’a conseillé l’Exécution. J’admirais déjà beaucoup le travail de Robert Badinter mais c’est grâce à ce livre que j’ai vraiment compris son engagement et le combat qu’il a mené ensuite. L’écriture est simple mais toujours incisive et percutante. J’ai lu ensuite L’abolition qui est peut-être moins personnel que l’Exécution mais n’en demeure pas moins une belle découverte. Depuis, je lis et écoute tout ce qui se rapporte à ce grand Monsieur et à son combat. La force de conviction et le propos de l’Exécution ne m’ont jamais quittée.

Enfin, dernière découverte marquante. Une rencontre avec la littérature russe et son célèbre auteur, Fédor Dostoïevski. Crimes et châtiment a été une véritable gifle. Avec ce récit, c’est la misère sociale, mais aussi humaine et mentale que j’ai côtoyé. Une atmosphère sombre et lourde qui m’accompagne, d’une certaine manière, encore aujourd’hui.

Bien sûr, d’autres livres m’ont durablement marqués mais ceux-ci sont vraiment les piliers de ma vie de lectrice. Ils ont tous contribué à affiner mes goûts, à m’apprendre quelque chose et m’accompagnent encore aujourd’hui.

Publicités

42 réflexions sur “Les 10 livres qui m’ont marquée

  1. Une jolie liste que tu expliques en plus, c’est encore mieux ! Il va falloir que je me penche sur Isabelle de Bruges de Bobin, à ce jour mon préféré de lui est « La plus que vive » .. Je n’ai jamais eu le courage de lire Badinter mais je comprends ce que tu as pu ressentir ! Bises Yuko ! 😉

    • Badinter écrit magnifiquement bien, je t’assure que son livre est une vraie pépite ! Impossible d’être objective avec Isabelle Bruges… C’est définitivement mon chouchou 😉 bisous Asphodèle !

  2. Belle liste même si j’en ai lu que 2 (mais beaucoup de livres que j’aimerais lire). Il faudrait que je relise Le petit prince et Les malheurs de Sophie mais j’en garde un très beau souvenir d’enfance. Là je réalise qu’ils font partie des premiers romans que j’ai lus !
    (Sans indiscrétion, suite aux Belles endormies, t’as fait des études de quoi ?)

    • Rien à voir en fait, j’ai fait du droit… 😉 Il faut croire que mes lectures ne m’ont pas tant inspirées… (Pourquoi tu me demandes suite aux belles endormies ?) et toi, tu as fait ou fait quelles études ?

      • (parce que c’est là où tu dis au tout début « Etudiante, j’ai lu… », ça m’a intriguée du coup !). Oh je suis surprise, je n’imaginais pas que tu avais fait du droit (je sais pas, je t’imaginais bien en arts ou en langues!). Je suis actuellement en M1 de lettres modernes, en littérature comparée.

      • L’art et les langues sont des études que j’ai très sérieusement envisagé (ne me demande pas pourquoi j’ai fait droit…) mais les lettres modernes ce doit être génial ! Qu’est-ce que tu étudies cette année ?

      • Tu fais un taf en rapport avec le droit du coup ?
        Pour l’instant les cours sont assez généraux du style littérature et peinture/musique/cinéma ou littérature européenne. J’ai pas concrètement de romans alors mais beaucoup d’oeuvres très théoriques.

      • J’avoue que j’ai moins le temps pour mes lectures personnelles, je commence à le sentir (je pense que ça sera un peu moins pire au second semestre vu que j’ai moins de cours) mais je m’organise pour en lire tout de même un peu dans la semaine, sinon je vais péter un boulon à lire que des livres assez costauds, le travail et le mémoire. Et puis faut bien que je continue à me cultiver aussi à côté !

      • C’est très important de se ménager du temps pour ses propres lectures… Enfin, je ne sais pas pour toi mais moi, j’ai toujours besoin de retrouver un livre que j’ai choisi 😉

      • Pareil, j’en ai besoin, ça me fait de la peine de voir cette pile de listes (persos) à lire, et ça me détend aussi. Là je lis Il faut qu’on parle de Kevin, et après une copine m’a passé Nos étoiles contraires, au moins ça me change les idées.

      • Tout à fait ! J’avais très envie de le lire aussi « il faut qu’on parle de Kevin », tu n’as pas peur d’être déçue par rapport au film ? J’attends ton avis sur nos étoiles contraires !

      • Non j’ai pas peur de la déception parce qu’à l’origine, je n’aimais pas lire (ça a duré jusqu’à en seconde tout de même !) et finalement je me suis mise à l’air grâce au cinéma !

      • C’est vrai ? Remarque, c’est plutôt un bon moyen pour s’intéresser à la lecture.. Ca marche dans les 2 sens ? Qui sait, peut-être qu’en lisant Virgin Suicide, tu vas aimer le cinéma de Sophia Coppola 😉

  3. 1/10 avec le petit prince! Antigone, je me rappelle vaguement de l’avoir étudié pendant le collège ou le lycée, mais bon j’étais pas trop lecture à l’époque.

    Dans le même genre je citerais:
    – l’Etranger et la Chute de Camus,
    – l’Alchimiste de Coelho,
    – l’Attrape Coeur de Salinger,
    – le Voyage d’Hector ou la recherche du bonheur de Lelord,
    – les Fourmis de Werber,
    – l’Immoraliste de Gide,
    – Nocturne Indien de Tabucchi,
    – le Rêve d’un Homme Ridicule de Dostoïevski,
    – Prélude à Fondation et l’Aube de Fondation d’Asimov
    – Le chemin de Buenos Aires d’Albert Londres

    On sait jamais ça peut te donner des idées 😉

  4. Rebonjour Yuko, concernant Le journal d’Anne Franck, c’est la première fois que cela m’arrivait en lisant un livre: j’ai eu les larmes aux yeux. Bonne après-midi.

    • Le 3 est un conte à faire découvrir aux plus petits. Je l’ai d’ailleurs découvert petite et il m’a beaucoup marquée. Les belles endormies est une lecture plus adulte que je te conseille vraiment. Par contre, il faut aimer la littérature asiatique.

  5. Bonjour! Quelle liste! Jane Eyre, Les Malheurs de Sophie et Le Petit Prince font aussi partie des livres qui m’ont marqués. J’ai toujours eu un peu peur de me lancer dans Le Journal d’Anne Frank par contre. Il est dans ma wish-list depuis des siècles. Il va falloir que je prenne sur moi et que je me lance!
    Tu as un très joli blog. A bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s