Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates

Délicieuses pourritures1

Editions Philippe Rey – 172 pages
Littérature américaine

Gillian Brauer, 20 ans, brillante étudiante de troisième année, voudrait briller encore davantage aux yeux de Andre Harrow, son charismatique professeur de littérature, qui a décidé de faire écrire et lire en classe à ses élèves leur journal intime. Il n’octroie ses compliment qu’aux confessions les plus osées, ce qui génère surenchères malsaines et incidents ravageurs parmi des filles survoltées, avide de retenir l’attention – et plus – du maître.Tentatives de suicide, incendies inexpliqués, anorexie, somnifère, tous les éléments d’un drame annoncé sont réunis avec, dans un rôle d’une épaisseur glauque, la mystérieuse Dorcas, l’épouse – française – d’Andre, sculptrice, collectionneuse d’affreux totems et grande prêtresse de ces amours vénéneuses.

MON AVIS :

Après avoir lu Blonde qui fût un joli coup de coeur, Petite soeur, mon amour et Zombi qui m’ont moins convaincue, c’est avec une petite appréhension que je revenais à l’écriture, souvent rude, crue, parfois cruelle mais toujours réaliste de Joyce Carol Oates. Une inspiration positive puisqu’elle m’a permis de découvrir, à travers la plume inimitable de l’auteur, l’atmosphère lourde et feutrée des campus américains et la fascination charnelle et destructrice d’une élève pour son professeur. Ici Joyce Carol Oates se défend de tout manichéisme et pare ses personnages d’une candeur et d’une délicatesse docile. Une plongée dans l’univers adolescent des élèves de Catamount College, leurs fantasmes, leurs illusions et leurs aspirations. Une brillante découverte, portée par une écriture vive et incisive, qui fait de cette oeuvre un parfait roman psychologique sur les espoirs et la vulnérabilité d’un âge où se côtoient désirs et grande fragilité.

« Laurence nous enseigne que l’amour – l’amour sensuel, sexuel, charnel – est notre raison d’exister. Il détestait l’amour de « devoir »… pour les parents, la famille, la patrie, Dieu. Il nous dit que l’amour devrait être intense, individuel. Pas illimité. Cet amour illimité sent mauvais. »


Ces petites aventures n’étaient pas préméditées. Comme vous pouvez le voir. Elles n’étaient pas voulues. Je n’étais pas un prédateur à la recherche d’une proie, j’étais moi-même la proie. La victime innocente.

– Challenge romancières américaine (Chez Miss G)

Publicités

33 réflexions sur “Délicieuses pourritures de Joyce Carol Oates

    • Difficile de les comparer, Blonde est un pavé plutôt dense alors que Délicieuses pourritures pourrait presque s’apparenter à une nouvelle. J’ai été tellement agréablement surprise que je ne saurai départager les deux oeuvres 😉 Tu en as lu d’autres ?

    • C’est bien de commencer par Blonde même si c’est un roman plutôt impressionnant en taille. C’est un bon début. Pour moi, tous les livres de cette auteure ne se valent pas. Il faut donc bien choisir le premier 😉 Si tu as peur de te lancer dans un pavé, Délicieuses pourritures est parfait !

  1. Je n’ai jamais rien lu de cet auteur … mais lu trop de critiques négatives. Il va vraiment aflloir que je me fasse une idée par moi même !

  2. Je garde cette idée de lecture sous le coude, le thème me tente bien !
    De cet auteur, je n’ai lu que Blonde (il y a super longtemps) et dans ma bibli j’ai Viol, une histoire d’amour (qu’on m’a donné) mais je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire… le thème a l’air super sombre et ça m’effraie un peu !

    • Certains écrits de l’auteur sont effectivement très sombres et difficiles à lire (surtout en été où on a envie de lectures légères) mais c’est quand même un auteur de talent qui parvient à modifier son écriture en fonction des thèmes qu’elle aborde. Je n’ai pas lu « Viol, une histoire d’amour » (rien que le titre est étrange) mais on m’a conseillé « nous étions les Mulvaneys » et « Les chutes ». « Blonde » était super, j’ai moins aimé « Petite soeur, mon amour » bien qu’il m’ait marqué et « Zombi » que j’ai trouvé plus indigeste…

    • C’est vrai mais il y a du très bon. Moi je me fies aux avis des copinautes quand leurs avis positifs se recoupent, le livre doit être très bon ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s