Big Daddy de Chahdortt Djavann

Big daddy

Editions Grasset – 286 pages
Littérature iranienne

Un gamin des rues, Rody, est condamné à perpétuité pour un triple meurtre dans un trou perdu de l’Amérique profonde.
Lors de ses tête-à-tête dominicaux avec l’avocate commise d’office, Rody lui raconte son intimité avec Big Daddy, grand pervers criminel qui avait fait de lui son « fiston ».

MON AVIS :

Nouvelle plongée dans le monde la justice avec Big Daddy. Un tête à tête intime, dénué de préjugés entre Rody et son avocate qui, fascinée par le mystère de son calme et de sa jeunesse, tente de le soustraire à l’étau de la condamnation.
L’ensemble est porté par une écriture vive, franche et tranchée qui distille un aspect nerveux et presque documentaire au récit. Mais si les personnages avaient tout pour fasciner, force est de constater que l’alchimie ne prend pas et que l’intérêt du livre s’émousse rapidement. La vie de Rody, gamin des rues recueilli par l’un des plus dangereux malfrat de sa génération, se révèle au final assez peu intéressante voire stéréotypée. Rody lui-même manque d’épaisseur et son avocate, de force de conviction. Les expériences vécues par Rody semblent souvent manquer d’âme et se succèdent sans jamais parvenir à toucher cette once d’humanité qui nous habite et fait de nous, des êtres uniques et attachants. Une rencontre ratée avec cet auteur pour une lecture qui ne me laissera au final que le goût plutôt amer de la déception.

Lorsque la sentence a été prononcée : la réclusion à perpétuité, sans possibilité de libération conditionnelle – c’était la première fois qu’un de mes clients était condamné à cette peine définitive et irrémédiable – il m’a été impossible d’abandonner ce gamin à son infini isolement. Il exerçait sur moi une fascination comparable à celle que je ressentais, adolescente, à la lecture de certains romans. Rody était un roman. Au contact d’une violence primitive, brutale et fruste, il avait acquis une sagesse inattendue.

Challenge-justice-chez-Yuko

Publicités

12 réflexions sur “Big Daddy de Chahdortt Djavann

    • C’est vrai qu’il sort des sentiers battus et je n’avais jamais lu l’auteur donc c’était une expérience… Malheureusement peu concluante pour moi 😦

    • Malheureusement, tous nos choix ne sont pas audacieux… Je viens d’ailleurs de terminer mon premier Houellebecq et je t’avoue que j’ai hâte de vite passer à un autre livre 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s