Tout ce que nous n’avons pas fait de Bruno Veyrès


Editions du Toucan – 352 pages
Littérature française

Gallina, Etats-Unis, dans les années 1970. Parti passer l’été aux Etats-Unis dans la petite ville de son correspondant, au coeur des Rocheuses, un adolescent français est hébergé par une femme qui lui prête la chambre de son fils. Dans cette pièce, Mme Barns conserve les souvenirs de Clive. Il était étudiant quand il a été appelé sous les drapeaux pour servir au Vietnam. Il y est mort au combat. Tous les objets de son quotidien sont là, intacts, et sa courte vie envahit lentement l’esprit du narrateur.
Longtemps après, l’adolescent est devenu un homme et il ne lui est plus possible de repousser encore son rendez-vous avec Clive.

MON AVIS :

Figure de la jeunesse sacrifiée au Vietnam, martyr d’une vie trop grande pour lui, le destin de Clive met en lumière les petites lâchetés de chacun, tout ce qui n’a pas été fait pour le sauver, lui épargner des mois de souffrance et un avenir sacrifié.
A travers une écriture fluide et vivante, Bruno Veyres nous offre un premier roman délicat aux personnages attachants. Des angoisses d’une mère qui attend le retour de son fils au front, à l’amour d’un frère adoptif plus chanceux qui n’a pas eu à combattre, en passant par les descriptions détaillées des conditions de vie au Vietnam, rien n’est épargné au lecteur qui avance aux côtés du jeune Clive. Il ressort de ce roman un sentiment d’amour partagé intense pour ce jeune garçon au coeur tendre auquel s’ajoute la terrible culpabilité des personnages et leurs regrets, vibrants et intenses. Un premier roman de qualité à l’écriture racée.

Il avait quitté leur monde, assuré et confortable, poussé dehors par le destin. Pourtant la vie continuait et continuerait presque inchangée, totalement inchangée même pour les gens de Gallina. Leur vie était ici, et pas là-bas, là-bas où avec quelques malchanceux, il irait. Personne ne lui parlait de la guerre.

Un grand merci à Babelio et aux éditions du Toucan pour cette découverte.

6 réflexions sur “Tout ce que nous n’avons pas fait de Bruno Veyrès

    • Non non, ce n’est pas de la littérature jeunesse. C’est plutôt un témoignage, bien documenté, sur la façon dont la jeunesse était envoyée au Vietnam pour servir leur pays mais surtout sur les conséquences pour eux et leurs familles. C’est un bon roman.

  1. Une chronique qui fait vraiment envie mais là, je viens de lire deux livres pas vraiment léger alors je vais attendre un peu 😉 ! Bises et bonne semaine (enfin, ce qu’il en reste).

    • Je vais de ce pas voir chez toi de quels livres tu parles. Tu arrives à faire diminuer ta PAL comme tu le souhaitais finalement ? Bisous et à très vite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s