Le revers de la plume de Corentine Rebaudet


Editions Amazone – 316 pages
Littérature française

Astrid d’Orléac, jeune écrivain à succès, est plus connue sous le pseudonyme de Rebecca Wagner. Adorée de son lectorat, qu’elle méprise, elle lui offre des histoires érotiques dans lesquelles elle ne s’est jamais reconnue. Ne supportant plus cette popularité qui n’est pas la sienne, elle aspire à un renouveau littéraire lui correspondant davantage. Mais comment faire taire Rebecca dans le troublant jeu de séduction qui s’installe avec le charmant Marc Lamartine ? Qui est vraiment Astrid ? Et si les tourments de la romancière trouvaient leur origine dans un lourd passé familial ?

MON AVIS :

Premier roman de Corentine Rebaudet, Le revers de la plume joue sur les doubles. De la jeune Astrid façonnée à l’image de sa poupée – Rebecca – à l’Astrid adulte, impalpable écrivain déçu de ses oeuvres qui écrit sous un pseudonyme, l’oeuvre de Corentine Rebaudet se joue des parallèles et des rapprochements. Un roman à l’écriture soignée, parfois clinique, qui découvre des personnages troubles et psychologiquement instables.
Une oeuvre aux personnages souvent calculateurs, difficiles à apprécier, qui auraient peut-être mérité d’être davantage nuancés. L’histoire romancée entre Astrid et Marc, déséquilibrée dans la place qu’elle occupe dans le roman, révèle au final le tempérament d’Astrid mais laisse le soin au lecteur de se faire son propre avis. Un roman psychologique, aux personnages volontairement froids qui alterne, parfois en déstabilisant le lecteur, les points de vue. Malgré quelques annonces abruptes, l’ensemble est fluide et propose une vision particulièrement clinique des rapports humains. Un premier roman soigné, qui propose une véritable histoire construite, entre réalité et fiction littéraire.

Je tiens à remercier Corentine du blog Unfilalapage qui a eu la gentillesse de me faire découvrir son premier roman et qui m’a accordé sa confiance.

Elle rêvait d’une oeuvre majeure dans laquelle son véritable talent d’écrivain serait applaudi. Elle n’avait jamais douté de la plume délicate tenue par l’artiste sommeillant en elle, un animal de cirque privé de son milieu naturel et destiné au seul divertissement. Elle avait l’impression d’écraser davantage ce don chaque jour,de ne l’exploiter que de manière vulgaire, de lui faire honte même.


Elle n’existait qu’à travers le regard de l’écrivain. Il lui avait permis de traverser son enfance et son adolescence de manière détachée. Il était alors son unique protection, que jamais personne ne lui ôterait. Elle se l’était juré. Une promesse faite à cette petite fille d’alors, malmenée et dont la parole n’avait aucun poids, condamnée au silence, à une stricte obéissance abrutie. Un pacte à travers les années, entre un passé révolu mais vivace et u futur en pointillés, sous forme d’attente.

-Challenge nettoyage de printemps

Publicités

8 réflexions sur “Le revers de la plume de Corentine Rebaudet

  1. Merci beaucoup d’avoir accepté de lire mon roman, et pour ton avis honnête 🙂 Je suis très touchée. Ils ne sont pas nombreux les blogueurs qui acceptent de lire, et de parler, des romans autoédités. J
    Je me sens honorée de succéder à Zweig dans la chronologie de tes articles XD
    Bonne journée à toi !

    • 🙂 Merci à toi pour ta confiance. On en a longuement discuté mais c’était important pour moi d’essayer de lire ton roman avec le plus de sincérité possible pour pouvoir ensuite retranscrire ce que j’ai ressenti avec le plus d’honnêteté possible. Ça a aussi été possible parce que tu m’as « libérée » du regard de l’auteur en acceptant pleinement mon regard de lecteur. Je suis contente que tu aies fait cette démarche, celle d’écrire mais aussi d’accepter de te laisser lire par un blogueur. La chronologie des articles n’est jamais un hasard 😉
      Bonne journée à toi et à bientôt !

      • C’est tout à ton honneur. Sachant qu’en tant que lectrice, et blogueuse, je veux me sentir libre de dire tout ce que je pense d’un roman, je me voyais mal te brimer 😀 C’est l’évidence même que tout auteur accepte toute critique, sinon à quoi bon faire lire ses textes 😉

      • Je partage ton avis mais malheureusement, dans les faits ce n’est pas toujours le cas… Ca tient peut-être au fait qu’un auteur qui écrit se met nécessairement en danger et que le lecteur n’est pas toujours bienveillant 😦

    • Avec plaisir ! Je suis sûre que ton commentaire fera également plaisir à l’auteur qui vient nous rendre visite ici très souvent 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s