Fil de fer de Martine Pouchain


Editions Flammarion jeunesse – 216 pages
Littérature française

C’est la guerre. Gabrielle, surnommée Fil de fer, doit quitter son village pour fuir sur les routes de France avec sa famille. Au cours d’un exode dur et périlleux, Fil de fer rencontre un garçon mystérieux. C’est le coup de foudre. Qui est ce beau jeune homme qui n’a jamais faim ou soif ?

MON AVIS :

Récit d’enfance et d’exode, Fil de fer raconte le quotidien d’une jeune fille forcée de quitter son village natal à cause de la guerre. Un nouveau départ fait de découvertes et de désillusions où la jeune fille, quittant progressivement les habits de l’enfance, découvre le monde pragmatique et compliqué des adultes. Sa rencontre avec Adrien, jeune garçon rêveur et magnifiquement indolent marque un tournant dans sa vie, lui permettant d’affronter les affres de la solitude et les ombres sournoises de la guerre tout en construisant son identité propre et en affirmant ses idées et convictions personnelles.Une rencontre faite de mots, de tendresse et de rêveries, magiquement mis en lumière par la plume douce et délicate de Martine Pouchain. Une invitation à la douceur qui n’en est pas moins porteuse d’une salvatrice réflexion sur les ravages psychologiques de la guerre notamment pour les plus jeunes. Une très belle histoire, toute en nuances et en moments inattendus.A découvrir !

J’ai essayé de penser à la naissance des petits chats derrière le poêle, mais je pensais aux Allemands, j’ai essayé de penser à l’orange qu’on m’avait offerte à Noël, mais je pensais aux Allemands, j’ai essayé de penser à mon père le jour où il était rentré tout ruisselant d’orage, mais je pensais aux Allemands,et ça ne me faisait pas plaisir… et je n’étais pas la seule.
Les autres aussi y pensaient.


Mais il était là toujours. Il nous suivait. Il était mon secret, mon beau secret. Son visage arborait une expression de tristesse qui le rendait plus émouvant encore. Il me fortifiait, me donnait de l’importance. J’étais presque heureuse. C’était même incroyable d’être heureuse à ce point-là en plein milieu d’une guerre.

– Un grand merci aux Editions Flammarion Jeunesse qui m’ont permis de découvrir ce joli roman jeunesse !

Publicités

4 réflexions sur “Fil de fer de Martine Pouchain

    • C’est vraiment une belle découverte jeunesse ! Je te conseille ce roman tout en douceur malgré son message terrible. Bonne journée à toi également !

    • Je te le conseille vraiment Gagaie, c’est un petit roman très intelligemment écrit et poétique à sa façon. L’écriture est également très douce, une jolie découverte !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s